octobre 22

La Manipulation dans la relation Parent – Enfant

Temps de lecture : 5 minutes

La Manipulation dans la relation Parent – Enfant

interview de fabien olicard manipulation dans la relation parent enfant

Pour parler de manipulation dans la relation parent enfant, j’ai échangé avec Fabien Olicard.

Est-ce bien nécessaire de présenter le plus connu des mentalistes français ? Fabien est également un auteur, conférencier, youtubeur… Et encore, ce n’est qu’une infime partie pouvant décrire son univers !

J’apprécie personnellement tout ce qu’il fait (mode groupie assumée activé) mais aujourd’hui je te partage tout spécialement un de ses livres : L’antiguide de la Manipulation.

Je suis très heureuse qu’il ait accepté mon invitation (Gnniiiiiii 🤪😃) pour échanger autour du sujet de la manipulation, sous l’angle de la relation parent – enfant.

Je te propose ici un court résumé de notre échange !

Pourquoi la manipulation a une si mauvaise réputation ?

« Manipuler »… Bouh le gros mot !

Souvent ce qui se cache derrière le mot manipulation, c’est la peur de perdre notre liberté, notre libre arbitre.

Derrière ce mot se cache la notion de dominant / dominé (tiens, ça me rappelle quelque chose ? 😅😜 –> L’essence même de ce site et du podcast s’élever en même temps que son enfant !)

Fabien Olicard rappelle le principe de neutralité de la manipulation.

La manipulation n’est qu’un outil comme un autre. C’est l’intention placée derrière qui peut en faire quelque chose de négatif ou de positif….

Un peu comme un marteau : Si tu l’utilises avec du bois et des clous, tu peux en faire des jolis meubles. Si tu t’en sers sur le crâne de quelqu’un, cela devient une arme ! Le marteau n’est pas mauvais, n’est pas quelque chose de néfaste. C’est un outil. Tout comme la manipulation.

L’être humain communique en permanence, consciemment ou non, volontairement ou non. C’est le fameux langage non verbal dont je te parle souvent (notamment dans l’épisode 3 du podcast)…

Le sourire de Fabien que tu entends sur le podcast est une forme de manipulation, comme il le dit lui-même : son intention étant de créer un sentiment positif, l’envie que tu continues d’écouter notre échange !

Tu comprends donc que la manipulation n’est ni bonne ni mauvaise. Elle est neutre et est ce que l’on décide d’en faire : une manipulation bienveillante ou non bienveillante…

Fabien Olicard t’invite donc à cette première prise de conscience : Celle du fait que tu manipules ton entourage (et donc ton enfant), consciemment ou non

Et il nous propose 3 clés pour manipuler en conscience et de manière positive et bienveillante.

Les 3 clés d’une manipulation saine

Dans le but d’assumer pleinement la part de manipulation que tu as dans ta communication, et donc de choisir la manipulation bienveillante avec ton enfant (et le reste de ton entourage), voici les 3 clés à respecter :

Clé N°1 d’une manipulation bienveillante : Pas de mensonge sur les faits, sur les données

Il est important de ne pas cacher des informations, extrapoler, présumer. Sans quoi, la manipulation sera clairement dans un but non bienveillant. Et si tu te bases sur des présomptions, c’est clairement la porte ouverte aux biais cognitifs, et donc la garantie de problèmes de communication… C’est d’ailleurs un des accords toltèques dont je t’ai parlé dans l’épisode 35 du podcast.

Clé N°2 d’une manipulation bienveillante : Déclarer ses intentions à l’autre à l’avance

Déclarer ses intentions AVANT, c’est la garantie de ne rien cacher à l’autre. C’est lui permettre de comprendre ton intention derrière ta demande, ta communication. Cela prépare à la 3ème clé que partage Fabien…

Clé N°3 d’une manipulation bienveillante : Respecter le libre arbitre de l’autre

Respecter le libre arbitre, c’est accepter le potentiel refus de l’autre.

Et tu es bien placée pour savoir que oui, ton enfant aime exercer et tester son libre arbitre. Merci la période d’affirmation plus connue sous le nom de terrible two (entre autres!)

La manipulation bienveillante c’est donc accepter que ton enfant puisse refuser.

Cela ne signifie pas devoir accepter son refus et faire ce qu’il a décidé. C’est accepter qu’il ait le droit de dire NON, de refuser.

(* chaque clé est développée dans mon échange avec Fabien, je t’invite vraiment à écouter cet épisode !)

La manipulation dans la relation Parent – Enfant : La différence avec le chantage ?

Une question qui revient très souvent est la différence entre la manipulation et le chantage…

La frontière semble très fine aux yeux des parents qui avancent dans la Parentalité Bienveillante…

Si le chantage induit une relation claire de dominant / dominé, avec une carotte ou un bâton pour motiver la personne dominée, la manipulation bienveillante ne fait pas appelle à ces forces extérieures, si elle respecte les 3 clés qui t’ont été présentées !

comment faire la différence entre chantage et manipulation dans la parentalité bienveillante

Dans le cas d’une relation parent / enfant, Fabien utilise la métaphore du Maestro et de son Disciple.

Car le parent, fort de son expérience, vécu, a des connaissances qu’il peut partager à son enfant, pour lui permettre de se faire ses propres expériences.

Il n’est pas question de chantage dès lors que la motivation interne de l’enfant est sollicitée. Cette notion de motivation interne et externe est centrale selon moi dans une Parentalité Bienveillante, et je t’en est déjà parlé notamment dans l’épisode 8 à propose des punitions . C’est la raison pour laquelle c’est également un pilier central de la formation S’élever en même temps que son enfant.

La manipulation du parent vers son enfant

Alors oui, tu manipules ton enfant et c’est tout à fait OK !

Et n’oublie pas : Tu fais de ton mieux et ce « mieux » sera différent, selon le moment de la journée, selon les jours… C’est cela accepter d’être une Maman Parfaitement Imparfaite !

Dès lors que tu prends l’habitude d’expliquer le POURQUOI à ton enfant, même s’il te parait trop petit, trop jeune, ce sera toujours une bonne chose !

Fabien rappelle que, quel que soit l’âge de ton enfant, l’explication du POURQUOI est toujours une bonne chose, car tu adopteras alors naturellement une posture rassurante pour ton enfant : à travers ton langage non verbal, il captera que ce que tu lui demandes n’est pas pour le contraindre, mais qu’il y a une raison qui motive ta demande. Et tu seras alors au cœur d’une manipulation bienveillante : une Communication efficace.

D’autre part, c’est une excellente habitude de communication que tu prendras : La communication avec ton enfant, mais également dans toutes tes autres relations ! Car je te rappelle que la manipulation n’est rien d’autre qu’un moyen de communication… Donc autant le faire consciemment et de la bonne façon !

Dernier point : Communiquer ainsi avec ton enfant est un excellent modèle inconscient que tu lui fournis ! Cela lui servira d’apprentissage inconscient pour ses futures communications… En adoptant les 3 clés de la manipulation bienveillante avec ton enfant, tu lui apprends, par le mimétisme à faire de même !

La manipulation de l’enfant vers le parent

Comme toute communication, elle est à double sens…

Et peut-être as-tu quelques fois le sentiment, la pensée que ton enfant cherche à te faire passer par un trou de souris, qu’il te manipule pour obtenir ce qu’il veut…

Cela est en réalité une fausse croyance collective comme quoi les enfants auraient mauvais fond, cherchant de manière volontaire à embêter leurs parents !

Or, pour te détacher de cette fausse croyance, Fabien te propose de prendre conscience que ton enfant est un scientifique en herbe : Il fait des expériences, pour voir quelles sont les réactions que cela suscite…

Notre réaction en tant que parent, la façon dont nous réagissons transforme alors ce qui n’était qu’une expérience, en recette pour nos enfants !

C’est le principe même de la bêta-test : On teste une hypothèse, rassemble les éléments et constatons le résultat. À partir de là, nous avons une recette, car nous connaissons le résultat !

Donc non, les enfants ne manipulent pas consciemment leurs parents. Ils expérimentent, pour découvrir l’étendue des possibilités.

D’autre part, cette fausse croyance que les enfants sont des Machiavels en puissance fait abstraction d’un fait scientifique : Les enfants ont un mode de pensée à court terme !

Ce qu’ils cherchent c’est le résultat immédiat…

Le problème de beaucoup de parents, c’est que nous avons tendance à projeter nos réflexions d’adultes sur les comportements des enfants !

Et de la même façon, nous avons parfois tendance à « investir » dans les comportements futurs de nos enfants : J’accepte sa demande de dessin animé et ainsi il sera plus facile pour la fin de la journée…

Sauf que ton enfant ne fonctionne pas du tout ainsi ! Ce n’est pas une tirelire dans laquelle tu investis un peu pour attendre un comportement en retour !

Car cela revient à associer un acte généreux (accepter la demande) avec une manipulation non bienveillante ! Car ton enfant n’a aucune conscience de ton attente en retour (référence à la clé N°2 de déclarer les intentions à l’avance), et son mode de vie à court terme te donne alors la fausse impression que ton enfant est ingrat !

Tout cela est en grande partie dû aux biais cognitifs, ces distorsions dont je t’ai parlé dans l’épisode 2 du podcast.

Conseil pour une manipulation saine dans la relation Parent – Enfant

Finalement, le seul levier d’action est d’agir sur soi-même. C’est cela le job de parent : Se remettre en cause, pour changer, s’améliorer et avoir un impact par voie de conséquence chez nos enfants.

Car le Maestro apprend également de son Disciple…

C’est la raison pour laquelle le podcast et la formation s’appellent ainsi :

S’élever en même temps que son enfant.

Car en tant qu’adulte, tu as toi aussi beaucoup à apprendre de ton enfant, de toutes ses remises en question qu’il te force à avoir !

L’ultime conseil que je retiens de mon échange avec Fabien Olicard est de se concentrer sur les 3 clés de la Manipulation Bienveillante.

pour une parentalité bienveillante, adopte les 3 clés de la manipulation bienveillante de Fabien Olicard dans la relation avec ton enfant

Dont celle qui consiste à creuser les données les faits.

Quand tu dis « il faut » à ton enfant, il le percevra comme un ordre. Il est donc fort à parier que sa première intention soit de refuser. Tu peux alors l’interroger pour comprendre sa motivation, en collectant de la donnée avec la technique des 5 pourquoi

Poser plusieurs fois cette question te permettra de découvrir la motivation cachée derrière le refus ou le comportement de ton enfant. Cela aidera également ton enfant à clarifier sa propre pensée. Même si ton enfant est jeune et se retrouve vite sans raison apparente à te donner, il est toujours bon de lui donner cette possibilité, lui apprendre à ainsi chercher par lui même ce qui motive sa réaction. C’est une excellente habitude de communication que tu peux ainsi mettre en place pour toi et lui apprendre également !

Et toi, quelle croyance avais-tu concernant la manipulation ?

Est-ce que le partage de Fabien Olicard t’a permis quelques prises de conscience et changements de regard ?

Si tu désires creuser le sujet, je te recommande de suivre Fabien (ou mieux, le voir en spectacle!), ou de lire son livre « L’antiguide de la manipulation » qui a été une vraie révélation pour moi (et le premier d’une longue liste!)

📍 Si cet article t’a plu, partage-le autour de toi ou épingle-le sur Pinterest ! (choisis l’image que tu préfères pour l’épingler sur ton tableau Pinterest ! Un petit geste pour toi, un grand pour m’aider à faire connaitre cet article 🥰)

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>

Tu veux accompagner ton enfant avec

Bienveillance & des Limites Claires

+ Gagner confiance en toi pour aborder avec sérénité les futures étapes de l'évolution de ton enfant ?