octobre 15

Mon secret pour renforcer la sécurité affective de ton enfant

Temps de lecture : 4 minutes

Mon secret pour renforcer la sécurité affective de ton enfant

As-tu déjà entendu parler de « sécurité affective » ?

C’est une expression dont j’ai pleinement pris conscience à la lecture du livre du Dr Anne Raynaud : « La sécurité émotionnelle de l’enfant« 

La sécurité affective ou émotionnelle est un sentiment qui permet à ton enfant de se sentir en complète sécurité, une conséquence de ton amour inconditionnel.

S’il te parait logique et normal que l’amour que tu portes à ton enfant soit inconditionnel, c’est à dire littéralement qu’il ne souffre d’aucune condition, prend un peu de recul et regarde réellement la relation que tu as avec ton enfant :

Quand ton enfant n’a pas un comportement acceptable, quand tu es énervé(e), que tu te fâches, est-ce que l’amour que tu portes à ton enfant est visible ?

Je suppose que comme moi et beaucoup de parents, ton amour est naturellement visible quand le comportement de ton enfant est adéquat, qu’il correspond à tes attentes, tes critères?

Et au contraire, lorsque son comportement te déçoit, te fâche, ta réaction lui montre ta désapprobation ?

Tu comprends donc que ce fameux amour « inconditionnel » n’est pas une évidence pour ton enfant… Et que donc, sa sécurité affective est plus compliquée qu’il n’y parait à assurer !

Cette notion d’amour inconditionnel et la prise de conscience de sa difficulté est un des points que j’aborde dans mes formations. Car pour tout changement il me semble crucial de prendre conscience des choses afin de pouvoir agir dessus…

La sécurité affective : Point essentiel d’une relation de confiance avec ton enfant

Tu l’as donc compris, le sentiment de sécurité affective de ton enfant dépend totalement de sa perception de ton amour inconditionnel.

Le Dr Anne Raynaud utilise une métaphore assez parlante avec les avions et porte-avions.

Ton enfant, un petit avion ne peut décoller et se sentir libre de partir voler par delà les océans que s’il a la certitude de pouvoir se poser et se ravitailler sur un porte-avion à proximité.

Le porte avion, c’est toi, son parent.

Mais ton enfant a également des porte-avions secondaires :

Les autres adultes de confiance qui gravitent dans sa sphère comme la famille, les éducatrices, instituteurs, etc.

Permettre à ton enfant de ressentir ce sentiment de sécurité lui permet donc d’oser, d’avoir confiance…

La confiance n’est possible que lorsqu’il y a un sentiment de sécurité !

Tu comprends donc pourquoi il est important de permettre à ton enfant de se sentir en sécurité émotionnellement avec toi, si tu désires construire avec lui une relation de confiance.

L’un ne va pas sans l’autre…

Dans quelle situation ton enfant peut ne pas se sentir en sécurité ?

Car oui, malgré toutes tes bonnes intentions, ton souhait d’accompagner ton enfant dans la bienveillance, le respect, malgré tous tes « efforts », ton enfant peut ne pas se sentir en sécurité émotionnelle avec toi !

Et si je te partage cela, c’est que c’est également mon cas avec mes propres enfants, toute coach parentale que je peux être !

Et c’est logique finalement.

As-tu déjà remarqué comme ton enfant tente de faire le pitre quand tu lui fais un reproche, quand tu le « grondes » ?

Peut-être même as-tu le sentiment qu’il se moque de toi alors que tu le reprends sur son comportement et qu’il se met alors à rigoler ?

Comme je te l’ai partagé dans un de mes premiers articles, un enfant qui rigole lorsque l’on reprend son comportement ou se fâche est une réaction humaine normale.

Quand tu te fâches, tout ton corps le traduit : C’est la partie du langage non verbal dont je t’ai déjà parlé dans des articles précédents (notamment l’épisode 3 du podcast sur les 3 idées reçues sur la Parentalité Bienveillante).

quand tu es en colère contre ton enfant, il rigole car voit ton visage se fermer, se durcir et il veut retrouver ton sourire. Il veut détendre l'atmosphère

Ton visage se ferme, se durcit.

Ton enfant souhaite que ton sourire réapparaisse alors il fait ce qu’il sait faire : le clown pour te détendre. Mais également pour se rassurer lui aussi.

Un peu à la manière dont toi tu peux rigoler dans des situations où tu te sens gênée, mal à l’aise.

C’est exactement la même chose pour ton enfant… Sauf que nous, parents, avons tendance à prendre cela du mauvais sens, pour de la provocation !

Et bien, dans ces moments où ton enfant constate que tu es fâchée, énervée, par son comportement, ton enfant rigole ou fait le pitre, car il se sent mal à l’aise. Il a peur de ce qui pourrait arriver…

Et la peur, tu le comprends bien, est donc l’exact opposé à un sentiment de confiance et de sécurité affective !

En d’autres termes, ton enfant ne se sent pas en sécurité, il doute de ton amour inconditionnel face à sa « bêtise », à son comportement qui ne semble pas avoir été celui que tu attendais…

Tu comprends donc que toute maman bienveillante que tu sois, il y aura forcément des situations qui pourront amener ton enfant à douter de ton amour pour lui, remettre en question son sentiment de sécurité affective… Et ça tu n’y peux pas grand-chose…

Comment garantir la sécurité affective de ton enfant ?

Mais là où tu peux agir en revanche, c’est sur la communication avec ton enfant !

Et oui, il peut avoir ce sentiment de perdre ton amour quand tu te fâches, mais toi, tu as toujours la possibilité, de lui exprimer ton amour, même si cela ne se lit pas franchement sur ton visage à l’instant T !

Le secret : Relever la différence entre Amour et Humeur

Je te partage donc ma petite phrase chouchou que je répète à mes enfants quand je me sens en colère et n’accepte pas leur comportement :

« Ma colère change mon humeur, pas mon amour pour toi !« 

Cela peut sembler trop simple, et pourtant, c’est d’un grand réconfort pour mes enfants.

Surtout quand ils sont jeunes et se marquent facilement quand nous reprenons leurs comportements…

Par exemple, Crapopoulos, qui a 4 ans au moment où j’écris cet article se renferme dans la colère lorsqu’il ressent de la honte, lorsque l’on pointe du doigt un comportement non acceptable.

C’était une des raisons pour lesquelles il ne voulait plus aller à l’école d’ailleurs… Comme il se faisait reprendre pour certains comportements (pousser, taper des camarades), il en avait honte, pensait que sa maitresse ne l’aimait pas. Et donc ne se sentait plus en confiance à l’école.

Il refusait donc d’y retourner… Jusqu’à ce que l’on identifie ce cercle vicieux comportement – perte de sécurité affective.

Nous lui avons expliqué que sa maitresse l’aime bien, mais pas certains de ses comportements. Exactement comme dans l’épisode 34 où je te parle du piège de la confusion entre identité et comportement.

Ce rappel lui a permis de retrouver un sentiment de sécurité affective avec sa maitresse et donc confiance…

L’Amour dure toujours, l’Humeur peut varier

En expliquant à ton enfant que ton humeur peut changer, mais pas ton amour, cela participera à le rassurer. Et donc renforcer son sentiment de sécurité affective.

Car même si ton humeur change au cours de la journée, il sera rassuré quant à ton amour !

Au début, il te sera probablement difficile, sous le coup de l’émotion de rappeler à ton enfant cette phrase « Ma colère change mon humeur, pas mon amour pour toi ! ». Mais lorsque vous serez tous les 2 calmés et disposés à discuter de ce qui s’est passé, tu pourras alors lui expliquer cette notion.

Et au fur et à mesure que tu progresseras dans l’accompagnement de tes propres émotions, tu seras alors en mesure de rappeler cette phrase à ton enfant pendant que tu seras sous le coup de ton émotion ! C’est en tout cas ce à quoi je t’accompagne dans la formation S’élever en même temps que ses émotions !

Pour aider ton enfant à comprendre cette différence entre ton humeur et ton amour, tu peux utiliser la métaphore du soleil :

Lors d’un gros orage, d’une tempête, le soleil est toujours présent. Tout comme ton Amour, le soleil est toujours là. Simplement, il est caché derrière les nuages… ton humeur.

Quand les nuages partent, quand ton humeur change et revient au calme, alors le soleil redevient visible. Il a toujours été là, présent. Simplement caché, non visible, car cacher par ton humeur : ta colère, ou ta tristesse par exemple, selon la situation.

Voilà ce que je désirais te partager, pour t’aider à construire une belle relation de confiance avec ton enfant : Lui assurer une sécurité affective, même dans les moments de tempêtes émotionnelles en lui rappelant que ton émotion change ton humeur, jamais ton amour pour lui !

📍 Si cet article t’a plu, partage-le autour de toi ou épingle-le sur Pinterest ! (choisis l’image que tu préfères pour l’épingler sur ton tableau Pinterest ! Un petit geste pour toi, un grand pour m’aider à faire connaitre cet article 🥰)

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>

Accompagner les émotions de ton enfant pour améliorer son comportement... Ça t'intéresse?