avril 28

Mon enfant déchire les livres

Temps de lecture : 3 minutes

Mon enfant déchire ses livres !

Comment réagir quand tu es désemparée de voir ton enfant déchirer quasi systématiquement ses livres, et ce, malgré tes mises en garde…

Quand ton enfant te réclame un livre, tu le lui confies avec la consigne claire :

« Je te donne un livre mais tu ne les déchires pas ! »

2 minutes plus tard, tu vois ton enfant revenir vers toi, avec avec un livre en triste état… Il te montre le livre d’un côté, les pages déchirées de l’autre!

Tu as beau lui répéter de ne pas déchirer les livres, ton enfant ne semble pas comprendre. Il ne sait pas prendre soin de ses affaires…

Tu en arrives même à ne plus avoir envie de lui offrir des jeux ou des livres, car ils finissent systématiquement abîmés. A quoi bon dépenser de l’argent s’il ne sait pas en prendre soin ?

Je te donne ici 3 pistes pour apprendre à ton enfant de ne plus déchirer, abîmer ses livres, ses jeux :

Astuce N°1 pour apprendre à ton enfant de ne pas déchirer : La Formulation Positive

Le cerveau n’entend pas la négation. C’est vrai aussi chez toi ! Mais chez l’adulte, la partie cognitive va faire la traduction dans ta tête…

Mais chez ton enfant, cette partie n’est pas du tout encore mature (et ne le sera complètement que passé 25 ans !!)

L’utilisation de la négation est une des difficultés principales dans la communication entre parents et enfant… Et la source de beaucoup d’incompréhensions !

Alors d’une façon systématique, que ce soit avec ton enfant ou ton entourage, essaie de formuler tes demandes d’une façon directe, positive… Sans utiliser la négation 😉

Si tu souhaites que ton enfant ne déchire pas ses livres, porte son attention sur ce que tu attends de lui : qu’il prenne soin de ses affaires : ses livres, ses jeux…

Astuce N°2 : Assouvir son besoin de déchirer en lui proposant une activité dédiée

Si déchirer lui plait, je te propose de poser un cadre clair : Les histoires, les livres sont fait pour la lecture, raconter des histoires. S’ils sont abîmés, on ne peut plus lire!

Mais si ta fille ou ton fils souhaite déchirer, alors pas de problème avec des prospectus, du brouillon du travail.

Car les enfants adorent déchirer. C’est une expérience sensorielle comme une autre…

Et il faut se l’avouer très agréable! Qui n’aime pas la sensation du papier qui se déchire, le bruissement de la feuille qui se sépare… C’est d’ailleurs pour cela que nous aimons tous ouvrir sauvagement les papiers cadeaux!

Nous, en tant qu’adulte, nous faisons preuve de retenue en ouvrant les paquets… Une forme de respect du cadeau reçu et de l’attention de la personne qui nous l’offre…

Mais soyons honnêtes quelques secondes… Quand personne nous regarde…. On éventre les cadeaux ! Ou bien le carton du colis reçu!

C’est également le même plaisir quand on éclate le papier bulle !

expérience sensorielle déchirer papier livre feuille

Bref, c’est une expérience sensorielle chouette pour adulte et enfants… Alors pourquoi en priver notre enfant ?

Mais sur un support acceptable… Pas les livres de sa bibliothèque !

C’est donc le même principe de redirection dont je t’ai parlé dans le Café Papote : comment dire NON (Avec l’exemple de mon busy board pour rediriger mon fils qui aime jouer avec les interrupteurs .  Ceux de son jouet : oui. Ceux de la maison, non.)

Il s’agit de rediriger ton enfant vers l’activité qui semble lui plaire, mais sur un support acceptable pour toi

Ici c’est la même chose : garde du brouillon, des prospectus, des vieux papiers cadeaux…

Propose-lui de déchirer ce matériel uniquement. Et pourquoi pas lui créer une petite caisse dédiée. Ainsi la règle est claire : Les livres sont pour lire, ils sont fragiles, nous en prenons soin. Les papiers brouillons de cette caisse sont pour toi, si tu ressens l’envie de déchirer.

Un objet, un usage. Et le besoin de déchirer est assouvi !

Astuce N°3 : Responsabiliser ton enfant dans la prise de soin des livres et des jeux

Il s’agit de confier une mission à ton enfant : S’il constate qu’un livre est abîmé, a « un bobo », une partie qui commence à se déchirer, il faut l’emmener chez le docteur maman. On sort le pansement scotch, on sécurise et répare le livre.

En rendant acteur ton enfant dans la prise de soin, en le tournant en jeu, il y a beaucoup plus de probabilités que ton enfant adhère.

Cela peut aussi être de lui faire part de ta confiance, de valoriser ton enfant :

« Je te donne un livre fragile, pour les grands. Je te fais confiance pour en prendre soin. Si tu trouves que tourner les pages sont difficiles, tu peux me demander de l’aide. On le lira alors ensemble.

Je te le confie, je te fais confiance. »

Quand mon fils « lit » un livre et voit une page écornée, un petit morceau cassé, déchiré, il est acteur. Il me l’apporte pour que nous le réparions ensemble. Il a 2 ans ½ donc ce n’est pas lui qui scotche. Mais il m’apporte le livre, m’apporte le rouleau d’adhésif. Je le fais participer en lui demandant de tenir le morceau déchiré le temps que je prépare le scotch. il est alors très fier de me le rendre quand je passe à l’étape « opération » du livre !

En résumé, j’aurai tendance à te conseiller :

  • La formulation positive de la consigne,
  • Prévoir une activité à côté pour assouvir son besoin de déchirer,
  • Responsabiliser ton enfant, le rendre acteur de prendre soin des livres et des jeux.
Laisse un commentaire ou pose moi une question...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Accompagner les émotions de ton enfant pour améliorer son comportement... Ça t'intéresse?

%d blogueurs aiment cette page :