février 3

Besoins des parents et des enfants : La clé pour trouver l’équilibre

Temps de lecture : 2 minutes

Besoins des parents et des enfants : L’équilibre délicat dans l’éducation bienveillante

Dans la Parentalité bienveillante une question important revient souvent :

Faut-il privilégier les besoins des enfants aux dépens des nôtres (parents) ?

Comment trouver l’équilibre entre les besoins des parents et ceux des enfants ?

C’est ce que j’aimerai regarder de plus près avec toi aujourd’hui et comprendre l’art délicat de répondre aux besoins familiaux, tout en favorisant une communication ouverte…

La croyance répandue dans l’éducation bienveillante

Le point de départ de ma réflexion porte sur une phrase fréquemment partagée dans le monde de la parentalité bienveillante :

“Répondre à nos besoins en tant que parents ne devrait jamais se faire au détriment des besoins fondamentaux des enfants.”

Cette affirmation m’interpelle car si je peux être d’accord en partie dessus, je pense pour autant qu’une telle croyance peut être dangereuse pour les parents qui cherchent à accompagner leur enfant dans la bienveillance…

Culpabilité inutile

Le problème selon moi réside dans le fait que ces messages, bien intentionnés, ne parviennent parfois pas aux bonnes oreilles.

Ce sont souvent les parents déjà engagés dans une démarche bienveillante qui les reçoivent, alors que ce sont ceux qui recherchent l’obéissance de l’enfant coute que coute qui les ignorent…

La culpabilité s’installe chez les parents bienveillants, et c’est là que les choses deviennent délicates.

Répondre aux Besoins dans l’Éducation Bienveillante

Au cœur de l’éducation bienveillante, l’équation cruciale réside dans la gestion équilibrée des besoins des parents ET des besoins des enfants. Il n’est pas question de faire passer l’un devant l’autre.

Cette recherche d’équilibre favorise, à mon sens, une relation saine, tout en évitant les pièges de la culpabilité parentale.

Le piège du Sacrifice Parental

Le concept de faire passer les besoins de l’enfant avant les besoins des parents peut être dangereux.

Si l’amour parental est souvent associé au sacrifice, il est essentiel à mon sens de corriger cela et rétablir la vérité.

Se sacrifier ne prouve pas notre amour, et cela peut même être contre-productif. Car alors ton enfant risquerait de se construire avec une vision erronée de l’amour : Aimer ne signifie pas se sacrifier pour l’autre ! Ce n’est pas cela l’amour véritable.

Communiquer ou Taire ses Besoins de parents ?

La réponse à cette équation “besoins des enfants” VERSUS “besoins” des parents réside en réalité non pas dans l’opposition des 2 types de besoins. Mais dans la communication de chacun des besoins !!!

Là encore, la communication est la clé.

Oui, en tant qu’adultes, parents, nous avons la maturité nécessaire pour différer nos besoins, mais cela ne signifie pas les taire, les invisibiliser.

Exprimer ouvertement nos besoins de parents, même s’ils peuvent être temporisés, contribue à une relation saine avec ton enfant.

Exemple concret où j’ai rendu visible mon besoin de parent

Je suis une personne introvertie. Cela signifie que pour recharger mes batteries, me ressourcer, j’ai besoin d’être seule, de calme, de solitude.

Tu comprends qu’avec 3 enfants à la maison c’est un défi quotidien 🤣

Et pour autant, depuis que j’ai expliqué ce besoin à mes enfants, ils ont appris à le respecter. Ils ont compris, par l’expérience, qu’ils ont tout à y gagner car je suis beaucoup plus patiente, disponible, si j’ai eu un petit moment pour moi (même si parfois ce n’est que 5 minutes)

Cela a été possible car j’ai posé des mots sur mes besoins de parent. J’ai donné les clés à mes enfants pour mieux me comprendre… En leur apprenant en retour à faire de même et donc eux aussi de communiquer leurs besoins.

Conclusion : L’Équilibre Essentiel entre les besoins des parents et des enfants

En conclusion, l’éducation bienveillante nécessite un équilibre entre les besoins des parents et ceux des enfants.

Il est temps de dépasser la notion de sacrifice et de favoriser une communication ouverte.

Il n’est pas question de faire passer nos propres besoins de parents avant nos enfants. Mais en tout cas de cesser de les invisibiliser : Dis tout haut à ton enfant ton besoin.

C’est le moyen le plus sûr de lui apprendre à chercher un compromis !

N’oublie pas que la bienveillance envers toi-même est la première étape vers une éducation bienveillante. Tu la mérites tout autant que ton enfant ❤️

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>

Tu veux accompagner ton enfant avec

Bienveillance & des Limites Claires

+ Gagner confiance en toi pour aborder avec sérénité les futures étapes de l'évolution de ton enfant ?