mai 19

J’arrive au bout des outils de la Parentalité Bienveillante

Temps de lecture : 3 minutes

J’arrive au bout des outils de la Parentalité Bienveillante

Connais-tu ce sentiment de penser que la Parentalité Bienveillante, positive, c’est bien, mais que cela ne fonctionne pas avec ton enfant ? Ou du moins, cela ne semble plus fonctionner ?

Tu as essayé beaucoup d’outils, mais pourtant rien ne semble changer dans le comportement de ton enfant…

Pire : Tu connais tous les méfaits des cris et punitions, mais sans le vouloir tu finis par devoir crier et punir ton enfant…

Tu te sens si loin de la maman que tu souhaitais être…

Mais force est de constater que la parentalité positive, cela ne semble pas « marcher », convenir à ton enfant….

Stop à la culpabilité

Avant de rentrer dans le vif tu sujet, je voudrais te dire : STOOOOOOP !

stop à la culpabilité de la mère parfaite quand les outils de la parentalité ne fonctionnent pas

Arrête de culpabiliser, de t’autoflageller en voyant que « tu n’y arrives pas ».

Je vais te confier un truc : Moi aussi je craque. Moi aussi je crie encore… Et j’ai (trop) longtemps culpabilisé pour cela.

Mais, à part te faire sentir encore plus mal, cela ne t’aidera pas à sortir de cette situation…

Cela ne fait pas avancer le schmilblick !

Rétablissons donc la vérité :

Vouloir une éducation bienveillante ne signifie pas être une mère parfaite.

Si tu ne connais pas encore mon podcast « s’élever en même temps que son enfant », je te propose d’écouter l’épisode 3 sur les 3 idées reçues de la Parentalité Bienveillante.

Je t’y explique que tu n’as pas à être parfaite

Bien au contraire, ton enfant a besoin d’un modèle qui essaie, échoue, tente autre chose pour s’améliorer. C’est ainsi qu’il apprendra à faire de même !

Et puis, tu n’as sans doute pas ou peu de modèles ayant fait ce choix…

une maman parfaite est néfaste pour ton enfant parentalité bienveillante ne fonctionne pas

Ne te compare surtout pas à ce que tu vois sur les réseaux sociaux ou aux autres mamans qui ont fait ce choix (moi y compris !).

Il y a ce qui se passe devant l’objectif de la photo que tu regardes, ce que la personne décide de te partager…

Et puis il y a la réalité… Qui est souvent bien différente car nous faisons tous le choix de nous montrer sous notre meilleur jour… Ou du moins, le moins pire !

C’est pour cela qu’être une maman parfaitement imparfaite me tient tant à cœur. J’ai souffert de cette comparaison que nous avons naturellement tendance à faire…. Jusqu’à ce que je réalise et parvienne à me libérer un peu du regard des autres….

Donc premièrement : Arrête de culpabiliser, embrasse ton imperfection, c’est bon pour ton enfant !

La parentalité bienveillante ce n’est pas que des outils

Quand tu fais le constat que cela ne fonctionne pas à ton enfant, tu penses en mode « boite à outils ».

la magie de la parentalité positive

Certains annoncent même que l’on peut devenir une maman sereine et épanouie grâce à la « Magie » de la Parentalité positive. Personnellement, je n’y vois rien de « magique » dans le sens où cela demande du travail, de la remise en question… C’est un processus de développement personnel !

Finalement, la parentalité bienveillante va bien au-delà de quelques outils

Les outils ont leurs limites.

Et la limite c’est nous !

Pour te rendre cela plus concret, faisons une petite comparaison :

Tu peux acheter les meilleures casseroles de cuivre digne des restaurants 5 étoiles, les meilleurs robots de cuisine.

Si tu ne connais pas le savoir faire des grands chefs, ton plat n’aura rien à voir avec celui proposé par les grands chefs étoilés… Pourtant, tu as les mêmes outils !

Mais tu n’as pas le même savoir-faire… tu n’ES pas chef.

La différence est minime et pourtant primordiale : Avoir des outils ou Être

Pour dépasser la limite des outils, prend conscience que la transformation vient de toi

Et bien je vois la parentalité dans la même lignée.

Tu peux utiliser les outils glanés ici et là…

Si tu ne changes pas TOI, si tu ne travailles pas sur toi, ta propre confiance, sur tes croyances… et bien le changement dans la relation avec ton enfant sera limité…

Là, je prêche pour ma paroisse tu vas me dire !

Car oui, c’est ce que je te propose avec mes accompagnements : travailler sur toi pour dépasser ce plafond de verre qui te limite dans la relation que tu veux construire avec ton enfant.

Mais le coaching n’est qu’un accélérateur…

le coaching accélérateur de ton développement personnel parentalité bienveillante et positive

Si tu changes de regard, comme je te le répète souvent ici et dans le podcast, alors tu pourras atteindre ce niveau et atteindre l’objectif de te sentir alignée entre ce que tu souhaites pour ton enfant et ce que tu es.

La plus grande possibilité de transformation est en toi.

Ce n’est finalement pas ton enfant, ni son comportement, qu’il faut « changer », mais ta façon de l’accompagner avec un changement en profondeur, et non plus en superficie en utilisant 2 ou 3 techniques / outils de parentalité…

Les résultats seront visibles car TOI, tu te sentiras alignée : ton souhait d’une éducation bienveillante, tu l’incarneras !

Tu ne l’utiliseras plus.

Tu le seras.

La plus grande difficulté : Se remettre en question

Tu le comprends donc…. Le changement venant de toi, la plus grande difficulté que nous rencontrons en tant que maman, parent, c’est dont d’accepter cette remise en question permanente.

Se questionner sur pourquoi on dit non, pourquoi on refuse, pourquoi on agit ainsi notre enfant.

Cela a l’air épuisant. Mais en fait, pas du tout, du moment que tu le perçois comme une opportunité de grandir TOI.

Ce ne sont plus des remises en question permanentes. Ce sont des opportunités de grandir en permanence… Je suis en croissance permanente !

Ce simple changement de regard (encore un !) change absolument tout !

Je vois ma maternité comme un déclencheur et accélérateur maintenant que j’accepte les remises en question, de mon propre développement personnel (d’où le nom de mon podcast)

La jeune femme entière, rancunière, a laissé place à une femme plus mure (ça, c’est juste le fruit des années qui passe !) mais qui cherche le positif, la leçon à retenir de chaque évènement déplaisant. Je suis plus souple… Et du coup je vis beaucoup mieux !

accepter les remises en question de ton enfant pour grandir développement personnel

Pour essayer, commence par considérer ton enfant comme ton meilleur ami.

Quand il te fait une remarque qui te déstabilise, qui te pousse à la remise en question « Mais toi t’as bien le droit de…. Dire des gros mots, te coucher plus tard etc… »

Comment répondrais-tu à ta meilleure amie ?

Certainement pas avec une réponse du style :

« C’est moi l’adulte, c’est moi qui décide, c’est comme ça et c’est tout » ….

Reconnais le sentiment d’injustice qu’il peut ressentir, par exemple, et de ton côté, prend le temps de réfléchir à froid….

Comment peux-tu grandir, à partir de cette remise en question, induite par ton enfant ?

Quelle croissance (dans le sens développement personnel) cela peut-il induire chez toi ?

En te posant ces questions, tu ne seras plus « limitée » par les outils de la Parentalité Bienveillante car ta parentalité sera devenue ton chemin de développement personnel !

Moins de limites, mais une évolution, une croissance permanente.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
%d blogueurs aiment cette page :