décembre 3

Père Noël : Comment gérer les différences avec l’entourage ?

Temps de lecture : 4 minutes

Comment gérer les différences de croyance autour du Père Noël avec l’entourage ?

Comment dire la vérité à ton enfant sur le Père Noël sans que cela ne pose de problème avec le reste de la famille, à l’école ?

Finalement, cela peut donner l’impression que nous ne pouvons pas faire autrement que de faire croire au Père Noël, sous peine de prendre le risque de froisser la famille, que ton enfant ne révèle la vérité sur l’existence du Père Noël à ses camarades ou cousins, cousines…

Dans l’épisode 24 du podcast, je te partage les 5 raisons qui m’ont conduit à ne pas vouloir faire croire au Père Noël à mes enfants (alors que je suis une dingue de la période de Noël).

Dans l’épisode 25, je t’explique comment tu peux conserver toute la Magie de Noël, tout en respectant ton désir de vérité, et de ne pas faire croire au Père Noël à ton enfant.

Aujourd’hui, je réponds aux questions que tu m’as posé, pour te permettre d’avoir tous les éléments en main et faire ton choix, sur comment tu souhaites accompagner ton enfant vis à vis du Père Noël.

Cet article n’est qu’un très bref résumé, je te recommande d’écouter l’épisode si tu veux plus de détails dans mes réponses !

L’entourage encourage mon enfant à croire au père noël : comment lui dire la vérité sans lui gâcher son plaisir ?

Je vis exactement la même situation avec Crapopoulos (4 ans au moment de l’écriture de cet article) car l’école parle énormément du Père Noël, ils vont le voir, lui écrire, etc.

Le meilleur moyen selon ma vision des choses, c’est de ne pas énoncer brutalement la vérité. Lui laisser la possibilité de son imaginaire, tout en lui présentant l’envers du décor : Lui poser la question sur ce qu’il désire créer pour offrir à Noël aux grands parents, oncles et tantes, etc.

C’est de rester factuel quand il me raconte avoir vu le Père Noël à l’école : « Ah, tu as vu un monsieur déguisé en Père Noël ? C’est chouette d’imaginer ainsi le Père Noël, tu as aimé ? »… Etc.

Pas besoin, selon moi encore une fois, d’être frontal sur ce que l’on nomme « vérité ». Surtout avec des enfants d’âge de maternel…

Comment faire pour remercier pour les cadeaux quand les cousins pensent que c’est le père noël qui les a apporté ?

La crainte qui revient souvent est lié à la « boulette » d’un enfant qui sait la vérité concernant l’existence du Père Noël devant d’autres qui y croient.

Ce que je te conseille, c’est de simplement ne pas formaliser le « merci », mais un « joyeux noël » à la personne qui offre le cadeau. Ton enfant et celui qui lui a offert seront parfaitement conscients qu’il s’agit d’un remerciement. C’est entre eux 2.

Et si un « merci » est tout de même lâché, c’est très bien aussi. Après tout, on entend souvent les enfants croyant au Père Noël remercier les personnes pour ce que le Père Noël a apporté chez eux !!

Finalement, je me rends compte que ceux qui font différemment, font le choix de ne pas faire croire au Père Noël, se triture beaucoup l’esprit, par la crainte de ne pas se fondre dans le moule de la société qui elle, aime faire croire au Père Noël !

Comment faire pour que mon enfant qui sait la vérité concernant le père noël ne gâche pas le plaisir des autres enfants ni ne crée de conflits ?

Pour faire court : je pense qu’il s’agit avant tout d’apprendre à ton enfant le respect des croyances de chacun. Il est ici question de croire ou non en l’existence du Père Noël, mais ce serait exactement la même chose si on remplaçait le sujet par la religion !

Il n’est pas question de vouloir convaincre qui que ce soit : Si à l’école on parle du Père Noël, on joue à faire comme si il existait, il n’y a aucun problème !

Le plaisir est gâcher quand les enfants commencent à avoir des doutes, questionnent l’existence du Père Noël. Et finalement, c’est qu’ils sont déjà en train de prendre conscience. C’est donc plus une problématique en primaire. Ce n’est pas le cas en maternelle. Je te détaille beaucoup plus ma pensée dans l’épisode de podcast !

Comment faire quand les cousins et cousines, d’âge proche, croient au père noël ?

Ne sous estime pas le pouvoir de l’imaginaire de ton enfant ! Ce qui importe avec ton enfant, c’est comment tu l’accompagnes tout le reste de l’année concernant l’existence ou non du Père Noël.

Tu peux simplement expliquer à ton enfant que pour se retrouver en famille avec les cousins et cousines, on aime beaucoup à faire comme si le Père Noël apportait les cadeaux. Que ses cousins et cousines y croient très fort, cela les rend heureux et heureuses alors nous aussi on jouera à ce jeu, tous ensemble.

De la même façon que ton enfant est persuadé qu’il t’invite dans son restaurant quand tu joues avec lui à la dinette, Noël en famille sera également l’occasion d’un jeu dans son imaginaire !

comment expliquer mon choix à mon enfant de lui avoir dit la vérité sur le père noël ?

J’ai envie de te répondre que tu n’as pas besoin de justifier ton choix de prime abord. Tu n’as à le faire que s’il vient à te poser la question. Et il sera donc déjà beaucoup plus mature. Ce n’est pas le genre de question d’un élève moyen de maternelle !

C’est en grandissant que ton enfant prendra conscience de la différence entre lui et ses camarades, concernant le fait de ne pas croire au Père Noël.

Tu pourras alors simplement lui parler de tes valeurs fortes que sont l’honnêteté, le respect de l’autre, ton besoin de confiance réciproque.

que répondre à la question « tu as commandé quoi au père noël » quand mon enfant connait la vérité ?

Pas ne panique ! Penses-tu vraiment que l’important pour ton enfant c’est de corriger qui est le généreux donateur du cadeau ?

Non !

Ton enfant sera trop pressé et joyeux de partager tout ce qu’il aimerait recevoir comme cadeau !

Il m’est déjà arrivé que des proches demandent ainsi à mes enfants ce qu’ils avaient commandé à Noël alors qu’ils connaissent parfaitement la vérité autour du Père Noël. Ils n’ont jamais relevé l’erreur, corrigé la phrase. Ils sont bien trop occupé à partager la liste de leurs souhaits pour Noël 🤣

Comment ne pas faire croire au père noël sans froisser la famille qui aime y faire croire ?

Comme je l’ai déjà abordé, ce qui compte avant tout c’est comment tu accompagnes ton enfant sur les 363 autres jours de l’année.

Leur expliquer que certaines personnes aiment jouer à faire comme si le Père Noël existe.

Et pourquoi pas en parlé entre adultes, en amont, en demandant le respect mutuel des croyances de chacun : Préserver les enfants qui croient au Père Noël, sans insister et créer des preuves de l’existence du Père Noël pour ton enfant (surtout s’il est jeune, par exemple en maternelle, où il se laisse facilement emmener dans l’imaginaire des autres)

Encore une fois, croire ou ne pas croire au Père Noël, dire la vérité ou non, pour moi, tout cela revient à une question centrale de respect des croyances de chacun. Exactement comme on peut le faire pour la religion…

J’espère que cet épisode te permettra de faire ton choix d’une manière consciente et éclairée, et répondra à tes dernières interrogations si tu en avais encore après les 2ers épisodes !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>

Tu veux accompagner ton enfant avec

Bienveillance & des Limites Claires

+ Gagner confiance en toi pour aborder avec sérénité les futures étapes de l'évolution de ton enfant ?