septembre 10

Utilise ton cycle menstruel pour faciliter ton quotidien de maman

Temps de lecture : 6 minutes

Utilise ton cycle menstruel pour faciliter ton quotidien de maman

Pour parler du cycle menstruel et comment utiliser la connaissance de ton cycle peut te faciliter ton quotidien de maman, j’ai échangé avec Gaëlle Baldassari, fondatrice du mouvement Kiffe ton cycle : Ce sont un livre, un site, des programmes et des sommets destinés aux femmes (mais pas que) pour se réconcilier avec les cycles menstruels.

Apprendre à les connaitre, les comprendre, s’en servir pour faire de tes cycles menstruels un allié !

Je te propose ici un résumé de notre échange (donc ce sera beaucoup plus complet si tu écoutes l’épisode !)

Accepter ton cycle menstruel c’est Sortir de l’injonction de la Linéarité

Que nous soyons un homme ou une femme, nous sommes tous des êtres cycliques. La Nature est elle même cyclique (saisons, stade de développement, etc…)

Donc la pensée que nous devrions tout le temps être constant, ne pas être changeant est impossible.

Nous avons l’impression de de voir nous couler dans un « moule » alors on s’adapte, on se suradapte en permanence.

Cela peut induire chez nous un sentiment de se sentir « anormale », se sentir « incapable ». Car on se force à être linéaire , constant(e)… Alors que notre nature humaine nous pousse à justement être cyclique (encore une fois, j’insiste : que tu sois un homme ou une femme, tu es un être cyclique !)

Ce qui est anormal, c’est au contraire de vouloir être toujours d’une humeur égale, d’un niveau d’énergie égal… Et cela peut nous conduire à nous couper de notre corps, de nos ressentis, de nos émotions !

Sans parler du message que nous renvoyons à nos enfants : Nous leur apprenons à faire comme nous et donc se couper de leurs corps, de se forcer à se couler dans le moule de la linéarité qui est tellement opposé à notre vraie nature !

Car non, être cyclique n’est pas synonyme d’imperfection. C’est même tout le contraire !

La nature a prévu les cycles (cycle menstruel, mais également le cycle des saisons, les cycles du développement, etc.) pour être en mesure de s’adapter en permanence. C’est toute la beauté, la magie et la perfection de la Nature ! C’est un mouvement infini.

La linéarité est au contraire une illusion de la perfection.

Le cycle menstruel : Berceau de l’humanité (spoiler : Hommes et Femmes sont cycliques!)

Souvent, lorsque l’on parle de cycles menstruels, on se dit « c’est un truc de nana, une truc de femme ».

C’est faux !

Cela concerne tout le monde, quelque soit le genre homme ou femme.

Car 100% des êtres humains sont issus du cycle menstruel.

Le cycle féminin, c’est le berceau de l’humanité. Sans lui, il n’y aurait pas d’êtres humains sur Terre.

Les hommes sont également cycliques, même si l’impact hormonal semble moins important, moins visible, et surtout dont on parle moins que les cycles menstruels féminins.

Une femme va vivre en moyenne 500 cycles menstruels au cours de sa vie…

Alors, ne serait ce pas mieux d’apprendre à mieux les vivre et arrêter de les subir ?

C’est ce que propose Gaëlle avec Kiffe ton Cycle

Le cycle menstruel : Une vague d’énergie à surfer

Les cycles menstruels peuvent se voir comme des vagues d’énergie qui nous traversent.

C’est totalement contreproductif de faire comme si de n’était.

Car je le répète : Nous ne sommes pas des êtres linéaires, constants.

La pilule a longtemps vu comme étant une solution. Il n’en est rien ! Car si elle bloque effectivement l’ovulation, les cycles hormonaux sont toujours bien présents !

Ce que Gaëlle souhaite promouvoir c’est donc de vivre et accueillir ces différentes vagues d’énergie (un peu comme je te le propose avec tes émotions !)

Selon le moment de ton cycle (et donc des différents cocktails hormonaux) ton humeur, ton niveau d’énergie, ta capacité d’exécution ou d’intéraction sociale va être impacté.

Tu auras plus ou moins envie d’aller vers les gens, tu seras plus ou moins en capacité de faire des choses, etc…

Et cela, c’est parce qu’en fonction des hormones qui composent le cocktail hormonal que tu vis au moment T de ton cycle menstruel, certaines hormones auront un effet « accélérateur » ou au contraire « frein »…

C’est ce que Gaëlle nous partage en décryptant les 4 phases de ton cycle menstruel qu’elle a découpé dans l’acronyme S-U-R-F (surfer ta vague)

Les 4 phases d’énergie de ton cycle menstruel

Phase Super woman

S de « Surf » pour Superwomen

La première étape de ta vague d’énergie débute légèrement après le début de ton cycle menstruel. Il y a donc un potentiel léger décalage entre les différentes vagues et ton cycle menstruel.

(pour rappel ton cycle commence au 1er jours de l’arrivée de tes règles)

Donc cette première vague débute généralement quelques jours après le début de tes règles : C’est la remontée de ton niveau d’énergie.

Cela s’explique par l’hormone majoritaire du cocktail : la présence majoritaire de l’oestrogène qui a un véritable pouvoir d’accélérateur.

C’est le plein gaz de ton corps.

On se sent souvent pousser des ailes pour entreprendre plein de choses. Tu deviens Shiva, avec ses 4 paires de bras !

(En gros si tu as un ménage de printemps ou bien une tâche que tu repousses, c’est à ce moment là que tu peux t’y mettre, ton corps sera en phase avec ton besoin d’action !)

Phase Ultra sympa

U de « sUrf » pour « Ultra sympa ».

C’est la 2ème vague de ton cycle

Au moment de l’ovulation, il y a même un boost de testostérone qui agit un peu comme un coach personnel, qui t’encourage « Go, vas-y ! »

C’est une phase où on a plus confiance en soi, où l’on va plus facilement vers les autres…

Et oui, parce que notre corps vise la reproduction 😅🤣

Donc on est hyper sociable, nous avons des interactions positives avec les autres (forcément, c’est le moyen le plus sûr pour trouver un partenaire !)

C’est donc une phase où nous avons encore beaucoup d’énergie et où est en mode « social ». La communication avec les autres est donc facilitée… On semble donc « Ultra sympa »

Phase Redoutable

Arrive la 3ème vague de ton cycle.

Le R du mot « suRf » pour Redoutable.

C’est souvent la phase que l’on a en tête lorsque l’on parle du cycle menstruel.

Cette phase qui fait peur à tant de personnes… Alors que si on la comprend, elle est logique, normale et UTILE !

C’est la phase pré-menstruel.

Ce qui peut paraitre déstabilisant au cours de cette vague, c’est que son rythme est un peu imprévisible (et c’est en cela qu’elle est perçue comme « Redoutable »).

D’un côté du cocktail hormonal nous avons la progestérone. Son rôle, c’est de préparer à une éventuelle grossesse s’il y a eu fécondation. Donc c’est la pédale de frein de ton corps.

Cette hormone te pousse à ralentir le rythme pour te reposer et ainsi se préparer à la nidification.

Mais en même temps, il y a toujours un haut niveau d’oestrogène, qui est l’accélérateur de ton corps..

Donc je te laisse imaginer comme avance un véhicule (ton corps) quand tu appuies alternativement sur accélérateur / frein….

Ca donne une conduite hyper saccadée, très inconfortable…

Et cet inconfort te rend Redoutable !

Ces niveaux d’énergie aléatoires sont désagréables, c’est une source d’irritation pour toi, qui se traduit par une forte irritabilité Et te rend Redoutable aux yeux de tes proches !

Mais comme Gaëlle l’explique dans l’épisode de podcast, cette étape de ton cycle menstruel peut être très utile pour faire le tri de ce que tu veux et ne veux plus.

C’est un indicateur pour changer et améliorer… Quand tu prends le recul durant une autre phase de ton cycle (Gaëlle nous partage que pendant cette période, elle a régulièrement envie de prendre un appartement et quitter la vie de couple… Mais si elle écoute le message de son corps et met en place une communication, des changements par la suite, elle ne prend aucune décision à chaud car nous ne sommes pas très objectives en phase Redoutable!)

Phase Fatiguée

La dernière vague de ton cycle est la phase Fatiguée (surF)

Cela coïncide généralement avec l’arrivée de tes règles, le début de ton cycle menstruel

La chute des hormones qui a pour but de déclencher les règles, lorsqu’il n’y pas eu de grossesse entraine souvent une phase de ton cycle où tu peux ressentir moins d’énergie.

C’est le F de SURF pour « fatiguée ».

C’est l’invitation au repos, l’hiver de ton corps.

En ayant connaissance et conscience que cette baisse d’énergie et d’action est normale et temporaire, il te sera plus facile d’adapter ton quotidien de maman.

Aucun enfant n’est mort de manger 2 soirs de suite un jambon pâte !

(je t’avoue que moi même, si cette phase coïncide en plus avec un déplacement de mon conjoint, je n’ai aucun scrupule à proposer à mes enfants un dîner petit déjeuner !)

Chaque cycle menstruel est différent : Apprend à connaitre les tiens

Gaëlle le précise bien dès le début de la présentation de son acronyme SURF : La description de la succession des différentes vagues de ton cycle est très caricatural !

Il est tout à fait possible que tu ressentes un pic d’énergie au moment de tes règles et une fatigue en début de cycle ou autre !

De la même façon que le mythe du cycle menstruel de 28 jours n’est qu’une moyenne, ce qui compte c’est que tu apprennes à connaitre et comprendre TES cycles !

La question que Gaëlle t’invite à te poser (et qui m’a personnellement beaucoup aidé dans ma reconnexion au corps) c’est de chercher à comprendre qui tu es dans ton cycle ?

Comprendre comment TOI tu fonctionnes. Comment sont tes différentes vagues.

Car tout part de toi : De tes ressentis, de ton corps.

Bonus : Lien pour télécharger le tracker de ton cycle menstruel

Si tu désires apprendre à mieux te connaitre, je te propose de télécharger gratuitement un suivi de cycle, qui te permet de suivre 4 critères :

  • Ton niveau d’énergie
  • Ta vitesse d’execution, de passage à l’action
  • Ton envie de vie sociale
  • Tes émotions

Le jour N°1 correspond à ton début de cycle menstruel (1er jour des règles).

Avec un code couleur tu peux indiquer la durée de tes règles, l’intensité des 4 critères.

Tu pourras ensuite analyser et comprendre où se situe chacune des 4 phases :

  • Superwoman
  • Ultra sympa
  • Redoutable
  • Fatiguée

Et en fonction, tu pourras adapter ton organisation pour que, un peu comme je te l’ai présenté sur les chronotypes, tu puisses adapter et faciliter ton quotidien de maman…

Ton corps te chuchote beaucoup d’informations, il t’envoie des signaux… Ce que Gaëlle appelle des « ambassadeurs ».

Les problèmes commencent quand tu ne les écoutes pas et qu’ils sont obligés de hurler !

Te poser la question régulièrement « dans quelle énergie je me sens » te permettra de ne pas te sentir « incapable », mais de comprendre que c’est un état transitoire, temporaire. L’accepter, l’accueillir pour mieux utiliser les moments où tu regorgeras d’énergie !

Comment utiliser la connaissance de ton cycle menstruel dans ton quotidien de maman ?

Car justement mieux comprendre TES cycles, comment tu fonctionnes, te permettra d’adapter ton quotidien et tirer partie de tes différents niveaux d’énergie…

Gaëlle nous partage en quoi la connaissance de ces cycles a pu l’aider à mieux adapter son quotidien de maman, et donc la relation avec sa fille et son conjoint :

Communiquer mieux

Grâce à cette connaissance, comprendre comment tu fonctionnes, tu es alors en mesure de communiquer ton mode d’emploi à tes proches.

Et toute la famille peut alors faire de même !

Cela passe également par le fait d’avoir un vocabulaire commun. Car le « je suis fatiguée » veut tout et rien dire… C’est une phrase qui peut mentionner un manque de sommeil comme un ras le bol beaucoup plus profond, voir un burn out.

Il est donc important de communiquer en famille, adopter un vocabulaire commun afin que chacun puisse exprimer son niveau d’énergie.

Gaëlle et sa famille utilise les positions de la planche de SURF mais libre à toi de trouver ce qui vous convient !

Abandonne ta culpabilité !

Gaëlle nous partage que la culpabilité faisait partie de son quotidien de maman.

Quelque soit la phase de son cycle, elle se sentait coupable :

  • En mode Superwoman, elle travaillait énormément et culpabilisait de ne pas être présente pour sa fille (et culpabilisait de penser que sa fille la freinait dans le développement de son entreprise)
  • En mode Fatiguée, elle se sentait coupable de ne rien pouvoir faire avec sa fille, pas même un repas sain et équilibré
  • En mode Ultra sympa elle culpabilisait de céder à sa fille des choses qu’en temps normal elle aurait refusé.
  • En mode Redoutable, je pense qu’il t’est facile d’imaginer que la culpabilité est aussi au RDV lorsque l’on manque de patience et est facilement irritable.

Bref, la culpabilité à toutes les sauces, dans toutes les vagues du cycle !

Mais grâce à la meilleure connaissance de son fonctionnement, de son aspect cyclique, Gaëlle a su comprendre quels étaient les messages de chaque étape, comment s’y adapter en tant que maman et comment justement s’en servir pour créer des interstices, des espaces au sein de la famille : Un espace pour donner plus de liberté et d’autonomie à sa fille quand elle est dans la phase « fatiguée », un espace pour permettre du lien entre son conjoint et sa fille également…

C’est à cela que Gaëlle t’invite : Accepter tes vagues d’énergie et saisir les opportunités que celles-ci t’offrent !

Sans compter que c’est également un magnifique cadeau pour ton enfant : Lui montrer par l’exemple qu’il a le droit d’être lui aussi cyclique, fluctuant.

Que cette linéarité est un mirage dangereux…

Permettre cela à ton enfant, c’est lui permettre de faire partie d’une future génération qui aura compris qu’écouter ses niveaux d’énergie est important et vital. La clé pour se sentir bien dans ses baskets !

Voici en quelques mots un résumé de l’échange avec Gaëlle. Je t’invite à écouter l’épisode si tu veux bénéficier de la totalité de notre échange !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>

Tu veux accompagner ton enfant avec

Bienveillance & des Limites Claires

+ Gagner confiance en toi pour aborder avec sérénité les futures étapes de l'évolution de ton enfant ?