décembre 9

Apprendre à te connaitre grâce à la neuro-atypie de ton enfant

Temps de lecture : 4 minutes

Apprendre à te connaitre grâce à la neuro-atypie de ton enfant

Tu te poses des questions si ton enfant ne serait pas hypersensible ? Un trouble de l’attention ? Haut potentiel ? D’une manière plus générale tu te demandes si ton enfant n’est pas neuro-atypique… Et cela te fait également te poser des questions sur toi ?

Car après tout toi aussi tu réagis ainsi ! Toi aussi tu as souvent eu ce sentiment d’être « différente », « pas comme tout le monde »…

Et bien je suis moi même passée par ce processus de questionnement, ce qui m’a permis une très grosse avancée dans la connaissance de moi-même…

Et c’est tout le but de l’épisode de podcast enregistré avec Elodie Crepel.

Elodie, elle même neuro-atypique, maman de 4 enfants neuro-atypiques est spécialiste du sujet.

Je ne compte plus le nombre de livres qu’elle a écrit sur le sujet, elle est formatrice et conférencière sur le sujet. Et également l’hôte du podcast « Potentiel »

Je te propose ici un court résumé de notre échange !

Neuro-atypie ? Qu’est ce que c’est exactement ?

Découvrir que ton enfant fonctionne un peu différemment, sa neuro-atypie, peut être surprenant : Une plongée inattendue dans la compréhension de ton propre fonctionnement ! Et si finalement cela pouvait aussi t’aider à mieux te comprendre toi-même ?

La neuro-atypie, c’est quand le cerveau fonctionne pas tout à fait comme la « norme » établie arbitrairement.

La neuro-atypie couvre beaucoup de choses (dont certaines non encore découvertes !) Mais les plus connus sont les troubles du spectre autistique (ou TSA pour les intimes), trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH par exemple), la douance (ce que l’on nomme aussi les hauts potentiels, dont les hauts potentiels intellectuels ou HPI) ou l’hypersensibilité (qui est en réalité un haut potentiel sensible) ou bien tous les troubles commençant par DYS (dyslexie, dysorthographie, dyscalcucie etc…).

Chaque personne atypique est unique, même si elles ont des points en commun. Les personnes neuro-atypiques ont souvent des façons de voir le monde vraiment vibrantes, influencées par leur vécu, leurs expériences, marquée par une forte intensité.

Pour les parents, comprendre et accompagner leur enfant dans ce voyage révèle parfois une résonance inattendue avec leurs propres modes de fonctionnement, offrant un miroir réfléchissant sur leur propre neurodiversité.

Cela peut être un sacré déclic pour mieux te comprendre aussi !

Comment savoir si mon enfant est neuro-atypique ? quels sont les signes ?

Les signes indiqués par Elodie ne sont pas à prendre au pied de la lettre. Je t’invite vraiment à écouter l’épisode pour accéder au contenu complet.

Je ne présente ici qu’un rapide raccourci, auquel il faut bien évidemment mettre plein de réserve et de bémols :

  • Difficultés dans le développement moteur, comme une coordination ou un équilibre perturbé.
  • Sensibilité sensorielle différente, avec une réaction intense ou une insensibilité à certains stimuli (par exemple ne supporte pas le sable, avoir les mains sales, des étiquettes qui grattent, les coutures des chaussettes, etc)
  • Troubles de la communication et de la socialisation, comme des difficultés à établir des liens ou à comprendre les codes sociaux.
  • Capacités cognitives divergentes, pouvant se manifester par une intelligence supérieure ou inférieure à la moyenne.
  • Comportements répétitifs ou obsessionnels, avec des intérêts étroits et focaux.
  • Difficultés d’adaptation aux nouvelles situations ou aux changements, préférant la routine et l’ordre.

Il est important de noter que ces signes peuvent varier d’un enfant à l’autre et que seul un professionnel de la santé qualifié, tel qu’un neuropsychologue ou un pédiatre spécialisé, peut poser un diagnostic précis de neuro atypicité.

Pourquoi les parents découvrent leur propre neuro-atypie à travers la découverte de celle de leur enfant ?

Observer et comprendre l’atypisme de ton enfant peut souvent être un chemin vers la découverte de ton propre fonctionnement différent.

L’amour intense que tu ressens pour ton enfant peut susciter chez toi une curiosité naturelle sur ta propre façon de penser et de percevoir le monde.

Cette exploration peut ouvrir une porte vers ton enfant intérieur, celui qui a parfois été enfoui ou oublié depuis longtemps.

Parfois, en tant que parents, on se retrouve confronté à des sentiments d’étroitesse, de décalage et de malentendu, des émotions qui peuvent être amplifiées par l’amour profond que nous ressentons pour notre enfant neuro-atypique.

C’est comme si cette connexion particulière avec notre enfant réveillait des aspects de nous-mêmes que nous n’avions pas pleinement explorés auparavant.

C’est souvent pour cela que nous découvrons, parents, notre propre neuro-atypie lorsque l’on s’interroge sur la potentielle atypie de notre enfant.

L’amour pour notre enfant fait sauter les barrières, les réticences et nous explorons cette piste pour lui, grâce à lui… Et nous en bénéficions très souvent !

C’est ce que je te partage à Elodie dans l’épisode de podcast : Comment le fait de m’interroger sur mon enfant, j’ai pris conscience et pu commencer à accepter ma propre neuro-atypie.

Quels sont les bénéfices de découvrir en tant que parent notre propre neuro-atypie ?

Tu n’es pas passée à côté de ta vie si tu découvres sur le tard, en devenant parent, ta propre neuro-atypie. Il n’est jamais trop tard pour apprendre à se connaitre !

Découvrir sa propre neuro atypicité, même sur le tard, peut avoir plusieurs bénéfices pour toi en tant que parents :

Une meilleure compréhension de toi :

La découverte de ta neuro atypicité te permet en tant que parent de mieux te comprendre, d’expliquer certains traits de personnalité ou comportements qui étaient auparavant incompris.

Cela peut aider à apaiser les doutes et les inquiétudes liées à l’identité et à renforcer ton estime de soi.

Acceptation de soi :

Reconnaître ta neuro atypicité peut ouvrir la voie à une plus grande acceptation de soi.

Tu peux alors réaliser que être neuro-atypique ne te définit pas uniquement par les difficultés de cette particularité, mais qu’elle peut également être une source de forces et de talents uniques !

Car notre crainte derrière c’est bien celle-ci : Que notre enfant souffre de sa singularité, comme nous avons pu nous-mêmes souffrir de cette différence (sur laquelle nous n’avions alors peut être pas encore de nom à poser)

Mais connaitre sa différence c’est aussi avoir la possibilité d’en faire une force ! Ton enfant sera alors a même de mieux savoir l’utiliser et avancer dans la vie sans pour autant avoir dans le dos une cible accrochée ! Il avancera dans la vie mieux équipée que tu ne l’as été toi même car tu lui auras permis de se connaitre plus tôt ! Et ça, c’est une véritable change !

Alignement familial :

La découverte de l’atypicité parentale peut favoriser un meilleur alignement familial. Ce point commun peut ainsi permettre une meilleure communication, compréhension mutuelle et empathie entre toi et ton enfant. Cela peut renforcer les liens familiaux et permettre une meilleure harmonie et collaboration au sein de la famille.

Perspective parentale :

En découvrant ta propre neuro atypicité, tu peux également acquérir une nouvelle perspective et une plus grande sensibilité à l’égard des besoins et des défis de ton enfant neuro-atypique. Cela peut t’aider à mieux accompagner ton enfant dans son développement et à trouver des stratégies adaptées pour répondre à ses besoins spécifiques. Car tu es finalement assez bien placée pour comprendre ce qu’il traverse, ou du moins, d’en avoir un aperçu !

Il est important de souligner que ces bénéfices peuvent varier d’une personne à l’autre et que le parcours d’acceptation de sa neuro atypicité peut être un processus individuel et complexe.

Il peut être utile de rechercher un accompagnement professionnel pour soutenir ce cheminement personnel.

Elodie tient un annuaire de professionnels formés aux atypies sur son site : elodiecrepel.com

Conclusion & diagnostic

L’épisode de podcast est beaucoup plus riche que cet article résumé.

Mais je tiens à te partager une réflexion ici : Ce qui est important, ce n’est pas tant de parvenir à trouver le bon professionnel pour obtenir le « diagnostic ». Car en soit celui-ci ne t’apportera pas de solutions dans ton quotidien. Ce n’est pas cela qui va permettre de faire bouger les choses à la maison.

Oui cela permettra une « reconnaissance » et donc une possible prise en charge par la suite. Mais les délais sont très longs.. trop longs.

Le plus important est donc de rechercher des solutions pour faciliter ton quotidien avec ton enfant. Et pour cela explorer toutes les pistes (douance, TDAH, troubles dys, etc.) tester et voir si cela permet de mieux se comprendre avec ton enfant. Pour cela, il peut être intéressant de te faire accompagner par un coach parental formé aux atypies, avant même d’obtenir un quelconque « diagnostic ».

Car ce qui compte, c’est chaque jour passé avec ton enfant. C’est répondre à vos challenges du quotidien. Pas obtenir une étiquette… car elle n’est malheureusement pas livrée avec des solutions immédiates…

Ce point me semblait important à te préciser ici 🥰

📍 Si cet article t’a plu, partage-le autour de toi ou épingle-le sur Pinterest ! (choisis l’image que tu préfères pour l’épingler sur ton tableau Pinterest ! Un petit geste pour toi, un grand pour m’aider à faire connaitre cet article 🥰)

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>

Accompagner les émotions de ton enfant pour améliorer son comportement... Ça t'intéresse?