août 14

Le piège du « Tu vas me manquer »

Temps de lecture : 4 minutes

Le piège du « tu vas me manquer » ou bien « tu m’as manqué(e) »

Qui n’a jamais dit cette petite phrase à son enfant ?

« Tu vas me manquer. »

ou encore, dans sa version « retrouvaille » :

« Tu m’as manqué.e »

(En tout cas, moi, je l’ai souvent dite, avant ma prise de conscience !)

Que ce soit lorsque tu déposes ton enfant chez sa nounou, à la crèche ou à l’école.

Ou bien quand tu « passes le relai » pour te ressourcer et que tu fais appel à une babysitter, à de la famille ou des ami.es pour une soirée ou quelques jours de vacances…

Dans le cas de garde alternée, tu peux aussi dire à ton enfant qu’il va te manquer quand il part chez l’autre parent…

C’est une petite phrase en apparence très innocente (un peu à la manière du « tu es grand maintenant » que j’ai abordé dans l’épisode 12 du podcast.) Mais qui pourtant révèle un piège inconscient…

C’est ce que je vais te partager aujourd’hui, et comme d’habitude, te donner les parades pour éviter ce piège à l’avenir!

le malentendu derrière la phrase « tu vas me manquer »

Le « piège » qui se cache derrière cette petite phrase, c’est qu’il peut y avoir une différence entre ce que tu penses dire à ton enfant et ce que lui peut comprendre… Tu te souviens, c’est ce que l’on appelle une distorsion cognitive. Je t’en ai parlé dans un précédent épisode (Le numéro 4 pour être précise, qui concerne les 2 raisons pour lesquelles toi et ton enfant vous ne vous comprenez pas)

Un peu à la manière du poème de Bernard Weber, il y a 10 raisons pour que toi et l’autre (dans notre cas, ton enfant) vous ne vous compreniez pas…

quiproquo malentendu distorsion cognitive tu vas me manquer
« Tentative » de Bernard Werber

Ce que tu penses dire à ton enfant

Quand tu dis à ton enfant qu’il va te manquer ou bien qu’il t’a manqué, c’est naturellement une façon pour toi de lui notifier à quel point il est important pour toi, à tes yeux.

Ces quelques petits mots sont là pour exprimer ton amour pour lui, le lui faire ressentir.

C’est une façon de lui dire que tu as hâte de le revoir…

Ce que ton enfant peut comprendre

Sauf que, ce n’est pas la seule compréhension que l’on peut avoir de la phrase « tu vas me manquer » ou bien « tu m’as manqué ».

Ça, c’est notre lecture de pensée à nous, adultes. Notre vision de ce que signifie cette phrase à nos yeux.

Tu l’as peut être compris, ce que je te propose ici c’est un changement de regard :

Comment ton enfant peut comprendre le fait qu’il va te manquer ?

Parce que l’autre lecture possible est liée à l’émotion que dégage le verbe « manquer » :

maman est malheureuse sans moi

Manquer, cela signifie créé un vide. Le manque est souvent lié aux émotions de la tristesse et à la douleur.

Sous cet angle, tu comprends alors que ton enfant peut avoir l’impression que son absence va te rendre malheureuse.

La conséquence naturelle, c’est que ton enfant ne va pas vouloir te laisser, il voudra rester à tes côtés pour te « protéger », ne pas te faire souffrir.

Il peut aussi peut-être ressentir de la culpabilité de partir, s’imaginant la peine, le « manque » que sera son absence pour toi.

maman est incohérente

Si je pousse un peu plus loin, ton enfant peut éventuellement se sentir un peu perdu face à l’apparente contradiction de tes signaux :

  • D’un côté tu te « sépares » de lui en le déposant à la crèche, chez nounou, à l’école ou bien en le faisant garder par quelqu’un d’autre.
  • De l’autre, tes mots « tu vas me manquer » laissent penser à ta peine et ta souffrance de te séparer de lui.

Cette apparente incohérence peut générer de l’anxiété, du stress, de l’incompréhension chez ton enfant. Car il ne sait plus comment réagir, quoi croire : Ca te rend triste ou bien c’est ce que tu souhaites ?

Mais alors, comment faire pour éviter de tomber dans ce piège ?

par quoi remplacer « tu vas me manquer » ?

Ce que je te propose c’est, au lieu de mettre l’accent lors de la séparation sur l’émotion négative qui est sous-entendue par le mot « manquer », c’est au contraire de mettre l’accent sur l’émotion positive des retrouvailles !

Au moment de la séparation

Lorsque tu quittes ton enfant, tu peux lui montrer ton amour en lui souhaitant une bonne journée. Tu peux tester son ressenti en interrogeant ses émotions : Es-tu content d’aller à l’école aujourd’hui (par exemple) ?

« Tu vas me manquer »

« On se retrouve (ce soir, demain, vendredi, etc.) »

Si tu sens quelques résistances ou appréhension de ton départ, tu peux rassurer ton enfant en lui rappelant votre routine, comment va se dérouler la suite.

Par exemple, en ce moment Crapopoulos est impatient d’arrêter la crèche et d’aller à l’école (et je sais très bien qu’après une journée ou 2 d’école, son ressenti sera « ok, l’école c’est bien je sais ce que c’est, maintenant c’est fini je veux retourner à la crèche… un grand classique!)

Mais pour en revenir au sujet, les dépôts à la crèche sont beaucoup plus compliqués car il ne veut plus y aller. Alors ce qui aide beaucoup c’est lorsque je décris le déroulé de la journée à mon fils. Cela le rassure et l’aide à se projeter.

Ça donne par exemple : Tu vas jouer avec tes ami.e.s (je nomme ses copains ainsi que les éducatrices et éducateur qui s’occupent de lui). Puis ce sera l’heure de manger. Tu fais une petite sieste, ensuite le goûter. Tu joues un peu et j’arrive pour venir te chercher. Lorsque l’on rentrera à la maison, nous pourrons faire une partie du jeu de cartes (il nomme ainsi le Jeu du Lynx qu’il adore actuellement).

Le fait d’expliquer à ton enfant comment sa journée va se dérouler est très rassurant pour ton enfant. S’il appréhende la séparation, cela lui permettra de visualiser les étapes et être rassuré sur le fait que, oui, vous allez de nouveau être réunis. Et vous allez même faire ceci ou cela…

Lors des retrouvailles

Lorsque tu retrouves ton enfant, je t’encourage également à mettre l’accent sur l’énergie positive des retrouvailles et éviter de nommer le fait que ton enfant ait pu te manquer.

Mettre l’accent sur le plaisir de se retrouver montre tout autant ton amour pour ton enfant que le fait qu’il ait pu te manquer. Mais cela induit une idée positive, au lieu de suggérer une peine…

« Tu m’as manqué »

« Je suis heureuse de te retrouver ! »

conclusion

Pour résumer l’épisode d’aujourd’hui, je souhaite t’accompagner vers la prise de conscience que dire à ton enfant « tu vas me manquer » ou bien « tu m’as manqué » peut induire une idée de souffrance et de tristesse que tu ne souhaites pas faire passer à ton enfant !

Au lieu de mettre l’accent sur l’émotion négative que peut laisser paraitre lors de la séparation ces quelques mots, je te conseille de focaliser sur les émotions positives des retrouvailles.

Ainsi la séparation avec ton enfant est liée à des émotions positives (la joie des retrouvailles) et non pas de la tristesse et de la peine suggérées par le verbe « manquer ».

Avais-tu conscience de cette possible lecture de cette petite phrase ?

Est-ce que cela t’intéresse que je continue les épisodes sur le thème du piège des petites phrases en apparence anodine ?

Si c’est le cas, n’hésite pas à me le dire en me laissant un commentaire sur ta plateforme d’écoute ou bien en message par mail ou Instagram!

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>

Tu veux accompagner ton enfant avec

Bienveillance & des Limites Claires

+ Gagner confiance en toi pour aborder avec sérénité les futures étapes de l'évolution de ton enfant ?