Sommeil partagé, pratiquer le cododo, le co-sleeping, dormir dans un lit familial… Toutes ces expressions décrivent la même chose : Dormir avec ton enfant et partager la même chambre, voir le même lit. Mais concrètement comment faire ? Quel lit choisir ?

Je t’explique ici les différentes façons de partager le sommeil avec ton bébé, et comment pratiquer le cododo sans acheter un lit spécial qui ne durera que quelques mois ! Je t’explique comment j’ai adapté un simple et classique lit à barreaux pour dormir avec mon fils et m’assurer un sommeil réparateur dès les premiers jours de mon bébé…

Quel lit choisir pour pratiquer le cododo et pourquoi ?

Il existe différentes façons de partager le sommeil avec ton bébé. Chaque famille adapte son choix à sa situation propre, trouve un compromis entre les désirs et besoins de chacun. La situation peut aussi évoluer au fil du temps, du développement de ton enfant, des circonstances… Aucun choix n’est figé. Tu peux choisir de pratiquer le cododo quelques jours, quelques semaines, le temps de l’allaitement, de ton congé maternité… où jusqu’à ce que ton enfant et toi soyez “prêts”. Chacun fait comme il le souhaite et le ressent. Je te partage ici quelques pistes de “partage de sommeil” qui pourra te permettre d’inventer votre cododo.

1ère possibilité : Opter pour la Chambre Familiale

Dans cette configuration le cododo est plus précisément ce que l’on appelle du co-sleeping. C’est-à-dire que le lit de ton bébé est installé dans la chambre parentale. Mais chacun dort dans un lit qui lui est propre, le lit de bébé est indépendant du lit parental. C’est la situation qui est souvent adoptée par la majorité des parents lorsqu’ils sont en dehors de la maison, en vacances ou chez des amis. Le lit parapluie est alors installé dans la pièce où dorment les parents. Cela peut donc tout à fait être également ton choix de vie : Faire dormir ton enfant la nuit, à la maison, dans un lit situé dans ta chambre. Dans ce cas, tu peux choisir le lit qu’il te convient, selon l’espace dont tu disposes : un lit classique à barreaux, un lit parapluie, le berceau ou couffin de famille… ou même un matelas au sol dans le cas du choix d’une motricité libre telle que Maria Montessori le préconise. (le choix d’un matelas au sol fera l’objet d’un article car c’est le choix que nous avons opté pour Cacahuète dès lors que le cododo a commencé à s’espacer…)

2nde possibilité : Préférer le Lit Familial

Dans ce cas, le sommeil ET le lit sont partagés par la famille : parents et enfant. Cette configuration de cododo permet une proximité renforcée entre bébé et ses parents. Souvent les parents disposent d’un lit relativement grand pour que chacun puisse y avoir un espace suffisant pour une bonne qualité de sommeil (nous ne sommes pas tous contorsionnistes… quoi que, devenir parent est un entrainement non négligeable !) Dans la configuration du lit familial, tu n’as donc pas besoin d’investir dans un lit pour bébé ! C’est un gros avantage. Par contre, il peut être plus pratique d’avoir un lit suffisamment grand pour que tout le monde y soit confortable et trouve sa place… Vive les lits king-size ! A partir de 160cm, dormir ensemble peut être tout à fait confortable !

Ce choix demande néanmoins une surveillance particulière pour s’assurer de la sécurité de ton enfant en dormant dans le même lit que lui. Il y a quelques règles de sécurité à bien prendre en compte lorsque l’on fait le choix du cododo, d’autant plus dans le cas d’un lit familial. Je t’explique tout cela à la fin de l’article.

bébé dort dans le lit avec ses parents : le cododo
Crédit photo : Unsplash

3ème possibilité : Choisir un Berceau “Side-car”

Dormir ensemble d’accord, mais chacun son espace. C’est le bon compromis entre les avantages de l’indépendance du lit de bébé dans la chambre familiale et les avantages de la proximité de partager le même lit… C’est l’atout majeur des lits pour bébé collés aux lits des parents, que l’on appelle des lits “side-car”. Ces petits lits permettent de dormir à côté de ton bébé, en se collant à un côté du lit parental, tout en lui offrant son propre espace. Il existe beaucoup de modèles sur le marché. Que le lit soit en bois ou autre, le principe est le même : Partager le sommeil avec une proximité maximale, tout en permettant d’avoir chacun son espace, son matelas.

Je tiens à préciser que cet article n’est ni sponsorisé, ni commandé par les marques que je peux citer. Je te partage ici simplement le fruit de mes recherches et ce que j’ai choisi pour mes enfants… Avant de te présenter également une solution qui consiste à ne pas acheter un lit spécial cododo…

Dans mes recherches, lorsque nous nous sommes renseignés sur le cododo, j’avais sélectionné 3 modèles parmi les plus connus et appréciés des parents :

1. Le berceau cododo de Chicco Next-2-Me.

installation du berceau cododo Chicco Next2Me dans petite chambre 9m²
Notre lit cododo Chicco Next 2 Me dans notre chambre de 9m² à la naissance de notre fille

Ce lit présente de nombreux avantages. Il peut être utilisé comme un berceau classique, indépendant. En effet le côté qui s’ouvre sur le lit parental peut être refermé très facilement. Ce berceau cododo s’adapte également à presque toutes les configurations de lit parental : il s’ajuste sur différentes hauteur de matelas, ses pieds permettent de s’adapter à des cadres de lit contraignants (par exemple les lits possédant des tiroirs sous le sommier). C’est un peu le lit cododo tout terrain par excellence. Il s’adapte à n’importe quelle configuration et peut se transporter facilement, comme pourrait le faire un bon lit parapluie… Si ton bébé a quelques problèmes de reflux gastro-œsophagiens, ou s’il est encombré, enrhumé, le lit peut se surélever au niveau de la tête afin de soulager ton enfant.

C’est personnellement ce modèle que j’ai choisi lorsque nous avons débuté l’aventure du cododo, avec mon second enfant. Nous sommes arrivés à ce choix par “obligation”, notre appartement de l’époque ne disposant pas d’une troisième chambre pour accueillir notre bébé. Il nous fallait un lit suffisamment compact pour se glisser dans notre chambre parental de 9m²… Il était tout adapté ! Le seul inconvénient que je lui reproche est d’être limité dans le temps car accueille bébé jusqu’à ses 9kg. Quand tu fais des bébés sumo comme les miens, cela arrive beaucoup trop vite ! Mais en dehors de cela, nous n’avons pas regretté notre choix du Next-To-Me !

2. Le berceau Pinolino Janne

Lors de mes recherches pour trouver LE lit cododo idéal pour notre fille, j’avais également sélectionné le modèle Janne de Pinolino. J’ai été séduite par son esthétisme, la beauté d’un berceau en bois blanc, fabriqué en Europe. Il était malheureusement trop grand pour qu’on puisse l’envisager dans la configuration de notre chambre, l’espace étant vraiment restreint. Sans cela, il aurait retenu toute notre attention…

Ses forces sont donc son esthétisme, ses matériaux, son origine Europe, son adaptabilité (le sommier s’adapte à plusieurs hauteur afin d’être compatible à la plupart des lits parentaux). Et il se converti en jolie banquette lorsque bébé grandit…

3. Le lit cododo Babybay Original

Ce berceau cododo a également retenu notre attention pour des raisons similaires : son esthétisme (j’adore ses jolies courbes plus douces à l’œil…), le bois en hêtre massif non traité (et une fabrication naturelle, respectant l’environnement et bébé) et la possibilité d’options pour s’adapter à des cadres de lit parental contraignant, la possibilité de le transformer en berceau indépendant (kit supplémentaire à acheter)…

Notre choix a été fait sur le critère des dimensions pour que nous puissions circuler dans notre chambre de 9m² à l’époque… Nous avons donc opté pour le plus compact (mais dont nous avons été très satisfaits !) C’est pourquoi l’avis est un peu plus détaillé sur le modèle Next-to-me de Chicco. Comme nous l’avons “pratiqué” avec 2 enfants, notre retour est lié à notre expérience… Mais comme je te l’ai dit, nous avons (trop) vite atteint sa limite des 9kgs, mes enfants étant des gros bébés !

Comme nous avons été convaincu par notre expérience de sommeil partagé, nous avons alors cherché une solution pour continuer de pratiquer le cododo avec un lit side-car, mais sans devoir investir de nouveau (car comme tout article de puériculture, les lits sont un budget non négligeable…) Nous avons alors eu l’idée d’adapter le lit à barreaux de notre ainé (qui passait à un ‘”lit de grand”) pour en faire un lit cododo “fait maison”…

C’est la petite astuce que je te livre dans cet article : Comment adapter un lit à barreaux classique en lit cododo side-car et faire quelques économies !

Pourquoi pratiquer le cododo ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je souhaite te faire un bref récapitulatif, si tu es encore en réflexion, de tous les avantages que présente le fait de dormir dans la même chambre que ton enfant. Le cododo est une pratique de maternage proximale, c’est-à-dire une volonté de créer (et renforcer) le lien d’attachement entre toi et ton enfant. Le maternage permet le plein épanouissement de ton enfant et est une des pratiques s’inscrivant dans une démarche d’une parentalité bienveillante, une parentalité consciente

Bébé rassuré

Dormir avec bébé dans le lit des parents
Crédit photo : Unsplash

Un bébé qui vient de naître a perdu tous ses repères. Il a besoin d’être materné, porté, d’avoir un environnement rassurant. Même en grandissant, ton bébé ou ton enfant a besoin de se sentir en sécurité pour se sentir bien et pouvoir lâcher prise et s’endormir. Car dormir est instinctivement, inconsciemment, pour notre corps, une “petite mort”. Tout notre système se met en veille, et les mammifères que nous sommes ne sont pas naturellement sereins face à ce lâcher prise pour pouvoir s’endormir. Cela nous a assuré la survie pendant des milliers d’années… et aujourd’hui nous en gardons une trace. Il faut donc un environnement rassurant pour favoriser le sommeil et rien de tel pour cela que la présence, les bruits, l’odeur de ses parents. Tu habitues bébé à dormir avec un cadre sécurisant qui, même lors de vacances ou de déplacements à l’extérieur, sera identique. Que ce soit dans une chambre d’hôtel, dans une location, chez des amis, ton enfant aura ses repères : ses parents. Qu’importe que le lit soit différent, l’essentiel est là : ses parents, leurs bruits, odeurs, mouvements. Ton enfant pourra ainsi très facilement s’adapter. Et dans la durée, il aura développé une telle sécurité affective pour trouver le sommeil que ce capital “confiance” pour s’endormir sera inscrit en lui.

Maman reposée

Choisir le cododo permet à la maman d’être plus reposée et ce, dès les premiers jours. Alors non, tu ne vas pas être prêt(e) à mener ta vie au même rythme dès le retour à la maison grâce au cododo. Mais en comparaison d’une maman qui devra se lever pour se rendre dans la chambre de son enfant plusieurs fois par nuit (parfois même monter/descendre un escalier qui réveille complètement l’organisme), crois moi, la proximité de ton enfant te permettra de rester dans un demi-sommeil et donc de bénéficier d’un certain niveau de repos supplémentaire de ton corps. Cette différence, qui peut paraître minime, fait, selon ma petite expérience, toute la différence !

Tu es plus reposé(e) physiquement car tu peux t’occuper de ton enfant (allaiter, rassurer, bercer) ton enfant dans un demi-sommeil, l’aider à se rendormir. Tu es également plus reposé(e) car moins “stressé(e)”, moins inquièt(e) pour ton bébé. Partager le sommeil de ton enfant te permet une surveillance accrue. Ouvrir une paupière, vérifier que le petit ventre de ton enfant bouge, il respire. Ok tu repars illico chez Morphée, rassuré(e).

Le fait de partager ton sommeil avec bébé permet également la mise en place naturelle d’une forme de synchronisation entre la maman et son enfant. Une synchronisation du rythme respiratoire car la proximité maternelle permet au bébé de respirer de l’air un peu plus chargé en CO2, celui  exhalé par sa maman. Cela a pour conséquence d’induire chez le bébé une augmentation de ses mouvements respiratoires et donc réduire les risques d’apnées prolongées qui peuvent être dangereuses. En somme, bébé apprend à respirer au contact de sa mère. De plus, les cycles de sommeil vont avoir tendance à se synchroniser avec le temps, entre la maman et son bébé. Ce qui te permettra en tant que maman de bénéficier de cycles complets, plus réparateurs.

Facilite l’allaitement maternel

dormir avec bébé comment pratiquer le cododo en toute sécurité
Photo d’un matin, au réveil après la tétée, confortablement installés dans le lit parental

Si tu as fait le choix d’allaiter, tu pourras également bénéficier de la facilité que représente la proximité de ton enfant. Le papa n’a pas besoin d’être sollicité pour aller chercher votre enfant. Il continue sa nuit tranquillement. Quant à la maman, elle peut allaiter allongée, dans un demi-sommeil en rapprochant simplement son enfant et permettre l’accès au sein. Ce qui se fait rapidement avec l’habitude, dans le noir complet et en mode pilotage automatique. Le corps restant allongé, le réveil n’est pas complet et aussitôt la tétée terminée, la maman peut replonger immédiatement dans un sommeil réparateur. Au point où l’on ne parvient plus à savoir précisément combien de tétées il y a eu au cours de la nuit… Les études montrent que les mamans qui dorment avec leur enfant allaitent plus longtemps que celles qui font le choix de les faire dormir dans une autre pièce. En effet, pour les mamans qui sont séparées de leur enfant la journée, c’est une solution radicale pour maintenir l’allaitement. Le cododo et la proximité mère-enfant permet de favoriser les tétées nocturnes, mais de façon reposante. Et cette stimulation nocturne est la meilleure chose pour maintenir l’allaitement. C’est la nuit que la stimulation est la plus efficace !

Je l’ai personnellement vérifié. Mon aîné a été allaité 13 mois et a dormi dès le retour de la maternité dans sa chambre. J’étais exténuée de me lever la nuit pour me rendre dans sa chambre, juxtaposant pourtant la notre. Ma fille a été en cododo dès le retour de la maternité, pour des raisons logistiques : pas de chambre disponible pour elle où nous vivions. J’étais beaucoup plus reposée et l’allaitement a été plus long (15 mois, malheureusement terminé sur une grève de la tétée non résolue. J’ai compris trop tardivement qu’elle souffrait d’otites qui l’empêchaient de téter). Le petit dernier a été en cododo par choix et conviction dès le départ et l’allaitement est toujours d’actualité au moment de l’écriture de cet article (17 mois)

Renforce le lien parental

Je l’ai déjà un peu mentionné auparavant, mais je souhaite insister sur ce point particulier. J’ai souvent parlé des parents. Car outre l’avantage de faciliter l’allaitement qui impacte plus directement la maman, tous les autres bénéfices de dormir avec son enfant impliquent les 2 parents, y compris celui ou celle qui n’allaite pas. Ton enfant se rassure par les odeurs de ses 2 parents, les bruits de ses 2 parents, leurs mouvements. Lorsque mes enfants étaient en âge de commencer le sevrage nocturne (où qu’ils avaient cessé d’eux même de téter) le simple contact, le simple souffle que je pouvais faire suffisait à les rassurer de ma présence et ils se rendormaient. Et aujourd’hui mon mari a exactement le même effet lorsque je suis en déplacement et qu’il reste seul avec notre fils. S’il s’agit d’un simple réveil (pas de microbes/virus ou de dents qui “chatouillent”) il lui suffit de toucher notre fils, de poser une main sur lui pour que ce dernier se sente en sécurité, reconnaisse son père et se rendorme. Ce n’est pas un simple lien maman-bébé qui s’installe, mais parent-bébé. Le cododo est donc aussi un excellent moyen pour “l’autre parent” de créer et renforcer son lien. Même dans le cas d’un bébé allaité, les papas ou l’autre maman peuvent trouver leur place.

Comment adapter un lit classique à barreaux pour le cododo ?

Comment fabriquer son lit cododo maison et adapter un lit bébé à barreaux
Notre installation Cododo fait maison en recyclant le lit à barreaux de notre aîné

Comme je te l’ai dit, passer les 9 kgs, nos bébés ne pouvaient plus aller en toute sécurité dans leur berceau Next-to-Me. Nous avons donc décidé de fabriquer notre lit side-car, notre lit cododo maison, en adaptant et recyclant le lit à barreaux de notre aîné.

Pour fabriquer ton lit cododo à moindre frais il te faut:

  • un lit à barreaux dont tu retires un côté
  • 1 paire de sangles à cliquet
  • un mètre
  • un lit parental avec la possibilité de changer les pieds (par exemple un lit sans bois de lit. Il te suffit d’acheter des pieds de lit de la bonne taille)
  • un coussin boudin (tu peux le coudre c’est très simple) ou quelque chose pour caler le matelas

C’est parti !

1ère étape : Acheter des pieds de lit adaptés

La première étape consiste à faire le point de ton lit : A quelle hauteur arrive ton matelas par rapport au sol ? Il faudra que le matelas de ton enfant arrive à la même hauteur ou très légèrement plus haut. Surtout pas plus bas que ton matelas. Sans quoi, il pourrait y avoir un risque de suffocation si ton enfant roule et se retrouve la tête tournée vers ton matelas.

Généralement les lits à barreaux ont 2 positions de hauteur de matelas. Si ton enfant se met déjà assis seul, choisis obligatoirement la plus basse. Il faut veiller à sa sécurité car il arrivera rapidement ensuite à se mettre debout et pourrait alors basculer par dessus.

sommeil partagé avec bébé quel lit choisir pour le cododo ? Merecredi

Selon la nature et l’épaisseur de ton ensemble matelas + sommier, il te faudra acheter des pieds de lit plus ou moins haut. Pour savoir quelle hauteur de pieds acheter (dans un magasin de bricolage ou un marchand de meubles type Conforama/But) il te faut mesurer plusieurs éléments :

  • Épaisseur du sommier des parents (Sp)
  • Épaisseur du matelas des parents (Mp)
  • Épaisseur du matelas de bébé (Mb)
  • Hauteur de fixation du Sommier de bébé (Sb)

La hauteur des pieds de lit (Hp) à acheter est donc :

Hp= Mb+Sb-Mp-Sp

Par exemple, je possède un sommier tapissier de 8 cm. Mon matelas mesure 20 cm d’épaisseur.

Les lattes du sommier de notre lit à barreaux sont à 20 cm du sol et le matelas a une épaisseur de 12 cm.

Il me fallait donc des pieds de lit de 12+20-20-8 = 4 cm.

J’ai trouvé en magasin des pieds de lit de 5 cm. Il suffit de les visser au sommier (pas besoin d’outils, il suffit de tourner les pieds encore et encore… Et ils se vissent dans le sommier) et ainsi les 2 matelas sont donc quasiment à niveau.

2ème étape : Assembler et solidariser les sommiers

Afin d’éviter tout risque que les lits ne se désolidarisent et créent un espace où ton enfant pourrait tomber ou s’étouffer, il faut s’assurer que les 2 lits soient solidaires l’un de l’autre. Pour cela je te conseille d’utiliser 2 sangles à cliquet (que tu trouveras en magasin de bricolage). En passant les sangles autour du sommier du lit à barreaux (une en haut, l’autre en bas), puis autour du sommier du lit parental, les 2 sommiers ne feront plus qu’un. Avec un mouvement de va-et-vient, le cliquet va sécuriser et bloquer la position des sangles. Je te mets une vidéo explicite si tu ne connais pas leur fonctionnement. Tu verras, ce n’est pas aussi compliqué que cela peut en avoir l’air ! Et c’est surtout très solide et fiable (c’est le système utilisé pour sécuriser les chargements dans les camions). Une fois les sangles serrées et verrouillées, elles ne bougeront plus. Les 2 sommiers ne pourront donc plus s’écarter, ils seront solidaires.

Comme des photos peuvent être plus explicites que des mots, voici quelques photos de notre installation. Je les ai prises au moment où j’ai baissé le niveau du matelas de mon fils qui commençait à se mettre assis seul. Donc tu remarqueras sans doute une différence de hauteur des pieds de lit… C’est normal j’ai dû changer à ce moment là les pieds de lit pour des plus petits 😊

Le sommier de bébé est attaché au sommier des parents par 2 sangles à cliquet, une en haut, une en bas. Le montant du lit bébé arrive en butée du sommier des parents, créant un espace. Il faut placer le matelas de bébé contre celui des parents pour faire disparaître cet écart et permettre aux 2 matelas d’être dans leur prolongement.

La sangle entoure le sommier des parents et le montant du sommier de bébé. Les 2 ne font plus qu’un.

Une fois les sangles passées autour des 2 sommiers, resserrer avec le système à cliquet. Les sangles doivent être tendues au maximum et le cliquet en position de verrouillage pour maintenir la tension et les sommiers en place.

Dernière étape : Sécuriser l’espace créé entre le matelas parental et le matelas de bébé

comment attacher le lit de bébé au lit des parents pour créer un lit cododo fait maison Merecredi
L’espace entre les 2 sommiers : Placer le matelas de bébé de telle sorte à recouvrir l’espace

Comme tu peux le voir sur cette photo, en installant ainsi les 2 lits côte à côte, les montants du lit à barreaux (ici les 2 planches l’une grise, l’autre blanche) se retrouvent en appui sur le sommier. Il y a donc un écart incompressible entre les 2 sommiers (désigné par la flèche). Afin que ton enfant ne tombe pas dans cet interstice, tu devras coller le matelas de ton enfant au tien. L’espace vide sera donc reporté du côté des barreaux. Il te faudra combler cette espace afin de maintenir le matelas en place, en pression contre le matelas parental. Tu peux pour cela utiliser un coussin en forme de boudin, une grande serviette éponge roulée en boudin. Quelque soit ton choix, assure toi que ton bébé ne risque pas d’avoir un espace où il pourrait se retrouver la bouche et le nez obstrués et risquer la suffocation. Tout en t’assurant que la “pression” exercée est suffisante pour maintenir le matelas en position, collé à celui des parents. Personnellement j’ai décidé de coudre un boudin tout simple : un tube de tissu de 120 cm de long  et 25 cm de haut, le tout rembourré. C’est le boudin blanc avec des têtes de renard noires que tu peux apercevoir poser sur mon matelas sur la photo. Il dépasse légèrement du matelas une fois installé et sert donc également de “tour de lit” pour que mon fils ne se cogne pas directement aux barreaux, tout en permettant une bonne circulation de l’air (la raison pour laquelle il est déconseillé d’utiliser aujourd’hui des tours de lit classiques dans les lits pour bébé). C’est très simple à faire et rempli parfaitement son rôle !

Résultat : un lit cododo fait maison

Une fois le matelas de bébé mis en place, calé contre le matelas parental grâce au coussin “boudin” placé près des barreaux, le lit cododo « fait maison » est opérationnel ! Tu peux profiter d’un sommeil partagé, des bénéfices de cette proximité, tout en définissant l’espace de chacun !

lit side-car pour le cododo réalisé à partir d'un lit bébé à barreaux classique sans bricolage ni outils
Notre installation de cododo faite maison avec un lit à barreaux

Quelles sécurités respecter pour pratiquer le cododo ?

Afin de pratiquer le cododo et dormir avec ton enfant en toute sécurité, il y a quelques précautions et règles à avoir en tête :

position allaitement la nuit en cododo
Crédit photo : Livre de Caroline Guillot, Manuel très illustré d’allaitement
  • Le matelas du lit doit être ferme. Un matelas trop mou (ou un matelas d’eau) peut être dangereux et représenter un risque de suffocation accidentelle.
  • Dans le cas d’un lit familial, il faut s’assurer que ton bébé ne pourra pas se retrouver coincé entre le matelas et le mur par exemple.
  • Ne pas trop couvrir bébé : body, pyjama et gigoteuse suffisent. La couette (ou couverture) ne doit pas être sur ton bébé. Si tu fais le choix d’un lit side-car, je te conseille de ne plus mettre ta couette au centre, mais de la faire déborder du côté opposé à bébé. Elle arrivera à ras de ton matelas pour ne pas déborder sur le lit de ton enfant (c’est ton ou ta partenaire qui sera content(e) de ne plus se battre pour avoir un morceau de couverture 😋)
  • Attention aux oreillers (coussins, peluches etc…) qui peuvent également représenter un risque de suffocation accidentelle.
  • Attention aux animaux de compagnie. Il faut mieux éviter qu’ils ne dorment dans la chambre où dort ton enfant. Ils pourraient aussi représenter un risque de suffocation en cas de câlin trop rapproché…
  • Ne pas partager le lit avec bébé si l’un des parents a bu et/ou consommé de la drogue ou des médicaments.
  • Les 2 parents doivent savoir que bébé dort dans le lit, afin d’être vigilant dans leur sommeil. Ceci est d’autant plus vrai dans le cas d’un lit familial ou lors d’une tétée nocturne, par exemple.
  • Lorsque l’un des parents n’est pas dans le lit avec bébé, sécuriser la position de bébé en disposant des « cales » autour de lui et éviter qu’il ne puisse rouler et tomber du lit. Personnellement, je place la couette en boudin que je dispose sur notre matelas, au ras de celui de mon fils.

Pour finir une image qui résume le cododo

le Cododo qu'est ce que c'est selon moi, les autres et bébé ?
Crédit photo : Illustration de Fanny Vella

J’espère que ces quelques informations te donnent des pistes de réflexion pour préserver ton sommeil autant que possible en le partageant avec ton enfant. Car le cododo a cette grande vertu selon moi, en plus du maternage et des bienfaits décrits pour bébé. Il permet de préserver autant que possible le sommeil parental…

Si cet article t’a aidé dans ta réflexion, n’hésite pas à me le dire en commentaire, à le partager à tes proches et/ou sur les réseaux sociaux.

Maude de Mère…Credi !

Accompagner les émotions de ton enfant pour améliorer son comportement... Ça t'intéresse?

%d blogueurs aiment cette page :