octobre 30

Pourquoi et comment passer du temps de qualité avec ton enfant

Temps de lecture : 13 minutes

Pourquoi et comment passer du temps de qualité avec ton enfant

Quand tu retrouves ton enfant le soir, tu entres dans le fameux tunnel parental du 18-20 où il est très difficile de trouver un temps libre, un temps à consacrer à ton enfant, qui a pourtant besoin et envie de passer un moment avec toi après une journée de séparation… Ce fameux temps de qualité dont tu as entendu parler, mais dont tu ne vois absolument pas comment le caler entre la multitude de tâches qui t’attendent à ton retour :

  • Ranger les affaires
  • Préparer le repas
  • Potentiellement des devoirs à faire si ton enfant est en âge
  • Le temps du repas,
  • Mise en pyjama / brossage de dent
  • Le rituel du soir
maman débordée et manque de temps dans le tunnel parental du 18 20 où elle manque de temps
Dessin de Céline Charlès extrait de sa BD « Que du Bonheur ! (ou presque…)

Et tout cela dans un laps de temps imparti (généralement moins de 2h) afin que ton enfant ne se couche pas trop tard et ait son quota de sommeil.

Alors parvenir à caser un moment d’échange avec ton enfant afin de recharger son réservoir, son besoin d’attention, ça te semble au-dessus de tes forces.

Tu es convaincu.e de la théorie, mais dans la pratique, c’est impossible, les soirées ressemblent déjà suffisamment à une organisation millimétrée !

Je vais néanmoins débuter cet article par te rappeler les raisons pour lesquelles cela est bénéfique de passer du temps de qualité avec ton enfant. Histoire que l’on soit sur la même longueur d’onde, et peut-être te permettre quelques prises de conscience qui faciliteront ensuite ta mise en action, le point de départ de ton changement…

Pourquoi passer du temps de qualité avec ton enfant ?

La différence entre qualité et quantité

Je t’ai déjà parlé de cette différence entre la quantité de temps que tu consacres à ton enfant, et la qualité de ce temps, à travers plusieurs articles et épisodes de podcast (si tu désires creuser le sujet j’en parle notamment dans les épisodes 521, 22 et l’épisode bonus N°5).

Le fait est que nous nous leurrons quelques fois, plus ou moins consciemment (pour se donner bonne conscience), que nous passons du temps avec notre enfant. Et tu remarqueras que je m’inclus dans ce fameux « nous » !

Nous pensons que cuisiner pendant que notre enfant nous raconte sa journée, être dans la même pièce que lui tout en faisant autre chose, c’est passer du temps avec notre enfant.

Mais nous confondons finalement la présence physique avec la présence tout court.

balance où l'on voit que le temps de qualité est plus lourd et donc compte plus que la quantité de temps passé avec son enfant

Ce n’est pas parce que nous sommes physiquement aux côtés de notre enfant que nous passons du temps avec eux, que nous répondons à leur besoin d’attention.

C’est un leurre !

La qualité prime sur la quantité.

Énigme de la banque

Peut-être connais-tu cette énigme : Chaque jour tu reçois 86400€ sur ton compte à dépenser.

Mais il y a 2 conditions à respecter :

  • Tout ce qui n’est pas dépensé est perdu. Cet argent ne peut pas être donné ni transféré. Tu ne peux pas non plus dépenser plus, le solde débiteur est impossible… Et chaque matin, le compteur est réinitialisé et crédité du même montant : 86 400€. Même s’il en restait la veille.
  • La 2ème règle : La banque se réserve le droit d’interrompre les virements sans préavis, à n’importe quel moment et de manière définitive.

Que ferais-tu ?

Sachant qu’économiser est impossible et que les virements peuvent s’arrêter d’un jour à l’autre, je pense que tu choisiras probablement l’option d’en profiter autant que possible chaque jour, cherchant à dépenser tout ce dont tu disposes, autant que possible pour en profiter le plus possible ?

Pour te faire plaisir, mais aussi en faire profiter tes proches…

Et bien, la bonne nouvelle c’est que cette banque existe, et nous y sommes tous adhérent.e.s.

Cette banque, c’est le TEMPS.

Chaque jour qui passe, que tu vis, tu disposes d’un capital de 86400 secondes. Chaque soir, tu te couches et ton capital est remis à zéro, crédité de 86400 nouvelles secondes. Mais cela peut se terminer du jour au lendemain…

Tu le comprends peut-être à travers cette énigme assez connue. Le temps est notre ressource, notre bien le plus précieux.

Ton bien le plus précieux : ton temps

Si j’en reviens à ta soirée, et le fait de passer du temps de qualité avec ton enfant, tu comprends qu’il vaut mieux lui consacrer 5 vraies minutes de ta pleine et entière attention, que de passer 1h près de lui à faire 1000 choses à côté !

tableau représentant une vie où chaque point symbolise une semaine. Permet de visualiser que le temps est précieux
Chaque point représente une semaine de vie passée…

Parce que le bien le plus précieux dont tu disposes et qui ne s’achète pas ne se remplace pas, c’est ton temps !

Si tu souhaites faire un cadeau à quelqu’un (et je ne parle pas nécessairement de ton enfant), le plus beau sera toujours d’offrir ton temps, ta présence, ton attention. Car cela est irremplaçable, et d’une valeur inestimable !

Tu le comprends, il est peut-être temps de changer de perception et considérer que c’est OK de passer peu de temps avec ton enfant, du moment qu’il s’agit de temps de qualité, de ton attention pleine et entière…

Remplir les réservoirs affectifs de chacun

Pour lui

Passer du temps de qualité avec ton enfant a de multiples bénéfices pour ton enfant :

main tendue qui donne de l'amour

Tout d’abord, cela permet naturellement de remplir son besoin affectif, son besoin d’attention.

Car comme je te l’ai mentionné dans l’article concernant le besoin d’attention de ton enfant, passer du temps avec ton enfant, lui montrer de l’intérêt pour ce qu’il fait, qui il est, ce qui le passionne permet de nourrir et satisfaire son besoin inconscient, mais vital d’attention de ta part. Tu lui procures ainsi de l’attention positive…

arrosoir qui arrose et nourrit la plante

Le deuxième bénéfice de ce moment dédié est de nourrir, par ricochet, la confiance en soi de ton enfant. Car en s’intéressant à ce qui le passionne, ce qu’il fait, qui il est, tu lui montres indirectement qu’il est digne d’intérêt.

C’est un des axes pour développer la confiance en soi que je t’ai partagé dans l’épisode 5 du podcast.

Et enfin, j’aimerais insister sur le fait que donner du temps de qualité est d’autant plus important dans le cas où tu as plusieurs enfants. Même si cela est du coup d’autant plus difficile ! Mais un peu de patience, je vais te partager mes astuces, on y arrive !

C’est donc d’autant plus important dans le cas d’une fratrie, car, même si notre amour ne se divise pas pour nos enfants… Il n’en est malheureusement pas de même de notre temps ! Il n’est pas à rallonge. Le crédit est toujours de 86400 secondes, quel que soit notre nombre d’enfants !

Il est donc d’autant plus important d’en dédier quelques-unes à chacun de nos enfants afin de remplir leurs réservoirs…

Pour toi

Avant d’en arriver à mes partages d’astuces pour savoir comment donner du temps de qualité à ton enfant, j’aimerais également prendre quelques secondes pour te dire que cela a également un bénéfice pour toi.

Donner du temps de qualité à ton enfant est bénéfique pour toi, car alors tu permets à ton enfant de t’enseigner quelque chose que nous avons tendance à oublier : Savourer le moment présent !

En tant qu’adultes, nous sommes tout le temps en train de courir, de jongler avec les emplois du temps, de faire 1000 choses en même temps. Sans prendre le temps de faire les choses en « pleine conscience »… Cette expression a le vent en poupe et pour une bonne raison !

Parce que nous devons réapprendre à prendre le temps. À savourer ce que nous faisons. Faire les choses en conscience et non plus en mode pilote automatique.

Tu remarques comme ton enfant a cette facilité. Il se plonge dans son univers, pleinement concentré dans ce qu’il fait… Ce qui d’ailleurs nous exaspère par moment quand nous tentons de le sortir de sa bulle pour qu’il s’active et mette en marche selon nos indications…

C’est de cela qu’il s’agit. Ton enfant est ton maitre dans l’art du Moment Présent.

Nous autoriser quelques minutes dans la journée de prendre le temps, nous écouter et déconnecter de notre montre intérieure n’est que bénéfique et ressourçant pour nous….

Ce qui t’empêche de passer du temps de qualité avec ton enfant

Maintenant que nous avons vu pourquoi il est important de prendre du temps de qualité avec ton enfant, je te propose une petite prise de conscience de ce qui t’en empêche aujourd’hui, pour pouvoir mettre en face les actions permettant d’éviter ces pièges…

Notre conditionnement

Nos pensées, contraintes horaires, habitudes…

La première chose, je t’en ai parlé à demi mots… Il s’agit de notre conditionnement, cette fameuse montre intérieure.

Je suis sure que, comme moi, tu as régulièrement (pour ne pas dire quotidiennement) des pensées du style :

Plus vite, dépêche-toi !

Je n’ai pas le temps !

On est en retard…

Durant toute notre journée, du réveil au coucher, notre vie est régie par l’horloge.

Nous vivons dans un schéma d’habitudes, de contraintes horaires, avec des pensées nous poussant à en faire plus, plus vite.

Certes, je n’ai pas de solution miracle, car ton employeur ou tes RDVs t’attendront toujours à une heure prévue, l’école fermera toujours ses portes à la même heure…

Mais, même si je n’ai pas de solution miracle, j’aimerais te faire prendre conscience (si besoin était) de cette réalité pour te permettre de te lâcher la bride quand il n’y en a pas besoin…

Peut-être cela signifie-t-il programmer moins de choses sur le temps du weekend ?

Se permettre des journées ou demi-journées « cocooning » sans but ni objectif. Peut-être es-tu de celles et ceux qui apprécient les journées pyjama ?

Cela s’apparente finalement à s’octroyer régulièrement des moments en mode « slow life » et pas seulement pendant les grandes vacances. Mais se réserver une demi-journée dans le weekend. Ou bien une journée de weekend en mode « off » chaque mois…

Histoire de te préserver un peu et relâcher la pression de cette montre interne. Faute de pouvoir contrôler l’environnement extérieur, il s’agit surtout de s’autoriser de respirer. C’est un peu l’art de vivre des pays nordiques, et le fameux Hygge danois.

image symbolisant le hygge danois : une femme en chaussettes sous un plaid avec un café chaud et un livre prend du temps pour elle

La « Norme »

Ce fameux conditionnement passe par le fait qu’il représente la « norme » de ce qui nous entoure.

Si tu regardes autour de toi, c’est le lot de chacun, tout le monde jongle entre ses différentes casquettes, ses contraintes horaires et sa vie personnelle…

Sauf que, comme je viens de te le partager, si cela s’apparente à la norme de ce que tu vois et constates autour de toi, ce n’est finalement pas la « norme » si tu élargis ton horizon !

D’où le fameux style de vie des pays nordiques qui sont réputés pour leur moral et leur secret du bonheur…

Cela fait d’ailleurs plusieurs années que les pays nordiques occupent le podium des pays où l’on est le plus heureux (là où la France termine en 20ème position…)

Mon petit changement de regard du jour est donc de remettre en question la fatalité de ton quotidien la « normalité » de cette situation… pour ouvrir les horizons sur d’autres façons de faire…

Culture du multitâches

Le 2ème facteur, qui, à mon sens, nous empêche de passer du temps de qualité, est cette culture que nous avons au multitâche.

Faire plusieurs choses en même temps pour gagner en productivité.

Comme moi, tu as sans doute cuisiné tout en écoutant d’une demi-oreille ton enfant te raconter la fin de son histoire. Ou bien ranger un magazine qui traine alors que tu plies du linge, juste parce que ton regard l’a croisé, là, gisant au sol. Tu t’arrêtes donc pour le remettre en place. Et tu croises une chaussette qui s’était mystérieusement cachée sous le canapé. Tu la ramasses maintenant et la mets dans la panière de linge, car sinon tu risques de l’oublier… Et voilà comment tu te retrouves à mettre 2 fois plus de temps que nécessaire pour plier ton linge…

Oui, cet exemple est du vécu ! Même si cela ne te parle pas, je suis sure que tu as déjà vécu une situation similaire. Où tu commences quelque chose pour te retrouver faire tout autre chose quelques minutes plus tard…

Et bien contrairement à ce qu’il est classique de penser, faire plusieurs choses en même temps n’est finalement pas du tout productif et nous prend finalement plus de temps que nécessaire.

Car le fait que notre cerveau switche d’une activité à une autre, il y a toujours quelques secondes, parfois minutes pour se replonger dans la 1ère tâche.

graphique démontrant qu'enchainer plusieurs tâches en simultané demande plus de temps que de les faire les unes après les autres

Tu sais, ce questionnement que l’on a : Où j’en étais déjà ?

Et bien, tout cela mis bout à bout fait que réaliser plusieurs choses en même temps nous demande finalement plus de temps au total !

C’est donc même carrément contre-productif !

Et je te partage cela dans ta sphère privée, mais c’est encore plus vrai dans le domaine professionnel ! Il vaut mieux rester concentrer sur un dossier unique et le traiter par gros morceaux (voir en 1 fois si c’est possible) que d’en suivre plusieurs en parallèle !

Bref, nous sommes formatés à faire plusieurs choses en même temps, mais je te propose de remettre cela en question pour te consacrer à une tâche à la fois.

C’est cela la « pleine conscience ». Faire les choses avec conscience, en pleine attention, et non pas en mode pilote automatique qui clignote !

Mon conseil : par exemple, écouter ce podcast pour rendre une tâche plus agréable une corvée est finalement du multitâche, mais bénéfique. Car permet de rendre moins rébarbatif une corvée.

Mais au contraire, si écouter une émission, un épisode comme celui-ci pendant que tu es en train de faire quelque chose que tu aimes, ou du moins qui ne t’est pas désagréable, alors je te conseillerai de me mettre sur pause, pour être en pleine conscience d’une activité qui peut te générer du plaisir.

tas de linge propre attendant d'être plié

C’est de faire plusieurs choses en même temps qui masque le plaisir potentiel que tu pourrais ressentir… Je me tire peut-être une balle dans le pied, car alors tu n’écouteras pas l’épisode jusqu’au bout. Mais ce n’est pas grave. Je préfère ta prise de conscience de réaliser du multitâche uniquement s’il s’agit d’améliorer les conditions d’une corvée.

Et de faire tes autres activités, celles qui te paraissent neutres comme cuisiner, conduire, nettoyer, repasser (beurk ce n’est pas mon cas !!) en pleine conscience pour inviter ce sentiment de plaisir à se manifester. Ne plus le masquer par le bruit de la multitude d’activités réalisées en même temps…

Sentiment de précarité

Le 3ème frein à ton temps de qualité est justement ce sentiment d’urgence, de devoir courir en permanence à cause de cette fameuse montre intérieure.

Tu vis avec un sentiment de précarité temporelle. Qui conduit très souvent ensuite à des injonctions comme :

« Je dois en profiter, ce sont des moments rares »

« Je n’ai pas le temps de faire cette activité avec mon enfant… je m’en veux ! »

Et tu en arrives parfois à voler même ton propre temps en mettant un peu plus de temps que nécessaire dans les toilettes !! (Oui, oui, on est toutes et tous pareils ! je t’en ai parlé un peu dans l’épisode 10 « Comment en finir avec la culpabilité maternelle »)

maman aux toilettes qui vole du temps et profite pour prendre une pause sur son téléphone

Encore une fois, te permettre de ralentir, de décider de prendre le temps de ralentir (même si ce n’est qu’une journée d’un WE par mois), cela permettra d’adoucir ce sentiment d’urgence, cette précarité temporelle.

La pleine conscience, adapter un peu le slowlife ou le hygge danois à ton quotidien te permettra d’adoucir et éteindre ce sentiment… Si tu souhaites commencer doucement dans cette voie, je te recommande chaudement Elodie de Serenity Therapy !

Conclusion : Prendre soin de son propre réservoir pour pouvoir en donner

Si je dois conclure cette partie, je t’invite à regarder et prendre conscience de tout ce qui te bloque dans ta vie, qui t’empêche de prendre ce temps de qualité pour ton enfant et toi :

  • Ta montre intérieure et tes habitudes ?
  • L’acceptation que c’est la norme et « c’est ainsi, on n’y peut rien » ?
  • Le multitâches
  • Ton sentiment de précarité temporelle ?

Je te propose d’inviter la pleine conscience, le mono tache, le slowlife et le hygge à ta vie. Un pas à la fois, doucement… Mais surement !

Comment passer du temps de qualité avec ton enfant

Mettre en place une nouvelle routine avec organisation et / ou délégation

La première des choses à mon sens est de passer en revue ton organisation de ta journée. Quand tu es à la maison avec ton enfant.

Passe en revue tout ce qui compose ta journée, ta soirée. Est-ce que tout est essentiel ? Est-ce que tout a le même niveau de priorité ?

J’ai partagé ma méthode d’organisation lors d’un de mes mails que j’envoie chaque samedi matin aux parents qui rejoignent les abonnés du site que j’ai appelé la « minute des mamans parfaitement imparfaites ». C’est un mail que j’espère court et concret dans lequel je partage mes astuces, réflexions, expériences, et où je résume l’épisode de podcast qui est publié au même moment. Si tu souhaites nous rejoindre, il te suffit de t’inscrire ici, ou bien de t’inscrire pour recevoir mon Guide gratuit, la « Boussole des émotions ».

image extraite d'un mail envoyé aux abonnés du site merecredi

Dans cet ancien mail, j’ai partagé mon outil basé sur la matrice d’Eisenhower afin de prioriser les tâches, notre charge mentale.

Cela permet d’identifier facilement les priorités, c’est-à-dire ce qui est incompressible et essentiel, de ce qui peut et doit être délégué ou bien simplement superflu et dont on a tout intérêt d’éliminer de notre emploi du temps pour se donner un peu d’oxygène.

Ce n’est pas vraiment le sujet d’aujourd’hui, même si cela est complémentaire. Si tu souhaites que je développe ce point concernant ma méthode pour prioriser les tâches, dis-le-moi en commentaire ou en message privé (sur Instagram ou directement par mail) et je le prévoirai pour un prochain article !

Pour en revenir au sujet du jour, mon conseil est donc de revoir et repenser ton organisation en changeant de regard sur ce qui « doit » être fait.

La cuisine

  • Si tu es en couple, est-ce qu’une répartition des tâches est possible ?
  • Est-ce que le batch cooking pourrait être une solution (le fait de cuisiner en une fois un plat à consommer sur plusieurs repas) ?
  • Prévoir les menus de la semaine ?
  • Si tu as des temps de télétravail, est-il possible de débuter une partie de la cuisine sur ton temps du déjeuner pour alléger la soirée ?
  • Faire du moment de la préparation du repas un moment partagé avec ton enfant, le fameux temps de qualité !

Le linge

(ma bête noire si tu me suis !)

Au lieu d’en faire un peu chaque jour et avoir le sentiment d’une panière infinie, est-ce que la regrouper sur une soirée, avec une série chouchou doudou en fond pourrait mieux faire passer la pilule ? Et ainsi avoir des jours de linge « repos » ?

Le passage à la salle de bain

L’idée étant de chercher le compromis avec lui, sans avoir besoin de se battre pour qu’il soit propre et en pyjama !

Tu vois, il y a beaucoup de leviers où tu peux repenser ton organisation et ce qui est une obligation ou non…

Une fois cette vision plus claire des impératifs de ta journée ou de ta soirée, il est maintenant temps d’aborder la question : Quoi faire avec ton enfant qui puisse être un temps de qualité ?

Des exemples concrets (une fois l’organisation revue) :

Je te partage (enfin !) quelques idées d’activités que tu peux faire avec ton enfant afin de remplir son réservoir affectif, son besoin d’attention.

Des petits moments qui sont rapides et nécessitent tout au plus quelques minutes…

Une partie de jeu rapide : ma sélection de jeux selon les âges

Faire une partie de jeu rapide avec ton enfant. Selon mon expérience, le moyen le plus simple rapide et sur de donner du temps de qualité à ton enfant !

une maman et ses 3 enfants jouent au jeu de société piou piou

L’idée est de faire une partie de jeu qui dure 5-10 minutes. Parfois moins.

Pour cela, je te conseille vivement les mini jeux de la marque Djeco !

Je te partage ici les jeux qui rencontrent le plus de succès avec mes enfants, selon les âges.

Pour les plus petits :
  • Jeu de pêche à la ligne. Nous avons celui de Djeco qui a été un franc succès avec mes 3 enfants. Pour le coup, c’est vraiment un jeu très rapide !
  • Les Défis des petits de Bioviva. J’ai personnellement celui de la ferme, et je n’utilisais pas la règle du jeu. Simplement un support pour nommer les animaux (je regardais aussi pour savoir les signer avec la formation de Marie Cao)
  • Le jeu incontournable « le petit verger » de Haba. Lui aussi un énorme succès avec les 3. Nous avons d’ailleurs d’autres jeux coopératifs de la marque qui sont une vraie référence pour les enfants !
  • Le jeu du lynx : un jeu de cherche trouve. Encore une fois je n’applique pas la règle du jeu. C’est un super jeu pour les fratries, car en permettant à chacun de chercher l’objet de sa carte tirée sur le plateau de jeu, on gomme l’effet de course et même les plus jeunes peuvent jouer. En tout cas chez moi avec mes 3 enfants c’est un grand classique et j’apprécie son côté inclusif pour tous les âges !
2 frères et 1 soeur d'âges différents jouent ensemble à un même jeu de société
Le jeu du Lynx
Pour les enfants un peu plus grands, à partir de 3-4 ans :
  • Le traditionnel Qui est-ce ! Une partie dure moins de 5 minutes, c’est très rapide !
  • La gamme de mini Jeux Djeco… Je ne les compte plus, nous en avons beaucoup. Mais si je dois te nommer quelques-uns de nos plus gros succès : Piou-Piou, le Mistigri, le Batawaf (super pour apprendre le jeu de batailles et appréhender la notion des quantités supérieure ou inférieure), les Sardines
  • Dans les mini jeux, nous avons également d’autres marques comme le Pantomine de Haba. C’est un super jeu pour apprendre à mimer. Autant dire que ce sont en plus des fous rires garantis !
  • Il y a également le classique Dobble. Nous avons la version Kids avec des animaux, mais il y en a beaucoup de variété.
  • Et enfin un jeu dont je suis moins fan, mais que mes enfants adorent : Pique pépite… Il s’agit de voler les pépites à un serpent avant qu’il ne nous attrape…
2 bacs remplis de petits jeux de société

Tout ce que je t’ai partagé permet des parties de maximum 10 minutes, parfois nettement moins.

Alors, oui, je sais qu’il peut être difficile de trouver 10 minutes. Mais si tu te rends compte que cette attention portée à ton enfant, ce temps de qualité partagé ensemble permet ensuite de faciliter le reste de la journée, de la soirée… Je pense que tu serais prêt.e à investir ce temps, ces 5-10 minutes.

Mais peut-être n’es-tu pas un ou une grand.e fan des jeux.. Et c’est OK, tu n’as pas à te forcer (surtout pas je dirais même, car cela pourrait même être contre-productif…. Comme je t’en ai parlé dans l’épisode 3, ne sous-estime pas le langage non verbal. Ton enfant sentirait que tu te forces !)

Il y a d’autres façons de passer du temps en tête à tête avec ton enfant…

Moment en tête-à-tête

Discussion de 5 minutes pour s’intéresser à la vie de ton enfant

Comme je te l’ai partagé dans le dernier article, concernant mon astuce pour éviter les décharges émotionnelles du soir, prendre le temps d’un vrai échange, discussion est un moment de qualité à part entière.

Tu donnes toute ton attention à ton enfant, et cela nourrit son besoin d’attention.

Moment de lecture / câlin / chanson (rituel du coucher ?)

Du temps de qualité avec ton enfant peut également prendre la forme d’un moment de lecture partagé, un câlin, une chanson ou une berceuse, peut être au moment du rituel du coucher. Cela compte tout autant !

Massage (douche ou rituel du coucher)

Les massages sont également un moment de partage que tu peux avoir avec ton enfant. C’est quelque chose que je ne fais plus et pourtant je sais que mes enfants apprécient. J’y ai souvent recours lorsque je n’ai plus trop de temps pour le rituel du coucher. Lorsque je suis en mode solo avec mes enfants quand mon mari est en déplacement et que Crapopoulos (3 ans au moment de l’enregistrement) requiert plus d’attention et de temps pour se coucher. Alors le compromis trouvé avec mes grands, s’ils ne se sont pas déjà endormis, c’est de remplacer notre temps de lecture par un petit massage : Cela peut être une détente du dos, ou quelques fois simplement du visage.

petite fille allongée sur le ventre dans son lit pendant que sa maman la masse

Tu peux également proposer un massage à ton enfant au moment de la douche, en passant sur son corps de l’huile type huile de jojoba qui en plus nourrira sa peau.

On a souvent tendance à limite les massages aux bébés… Mais même en grandissant ils apprécient… Le nec plus ultra étant qu’ils apprennent et ensuite peuvent t’en faire… En tout cas personnellement je mise dessus !!!!

Blague à part, le massage a également la vertu de combler le besoin de contact physique. C’est vraiment un temps de qualité sous-estimé et sous-exploité à mon sens…

L’opportunité d’un rendez-vous médical

Avoir un moment de qualité avec ton enfant peut également prendre la forme de saisir l’opportunité d’un rendez-vous avec ton enfant.

Lire une histoire choisie au préalable dans la salle d’attente du médecin, prendre le temps en sortant du rendez-vous de passer par le parc en tête à tête pour jouer quelques minutes.

Si tu en as la possibilité, cela peut aussi d’en faire un vrai rendez-vous.

Par exemple, lorsque ma fille a eu un rendez-vous chez son orthophoniste pour un bilan, j’ai averti mes garçons qu’ils resteraient un peu plus longtemps à la garderie de l’école, car ce serait mon mari qui irait les chercher. Et moi, j’ai profité de ce rendez-vous après l’école pour le transformer en tête à tête : Passage à la boulangerie pour prendre un gouter ensemble et rester seules, toutes les 2 au parc se trouvant près du parking où nous étions garées. Nous avons pu discuter toutes les 2, sans interruption. Elle a joué un peu, bénéficiant de 100% de mon attention pour voir ses exploits sur le parcours.

Je me suis gardée dans un coin de ma tête d’essayer de saisir ces opportunités pour chacun d’eux, à l’occasion d’un vaccin, d’une visite de contrôle, d’un spécialiste ou visite chez le coiffeur… Pour prendre le temps de ralentir, et vivre un moment privilégié avec 1 de mes enfants…

Je t’encourage à regarder où se cachent tes opportunités, ou ce que tu peux faire pour les créer (demander à ton ou ta conjoint.e un relai, une babysitter, un proche etc…)

Moment individuel en famille

Pour terminer, j’aimerais te proposer également quelques idées pour passer du temps de qualité avec ton enfant, même quand ce n’est pas en tête à tête.

Car notre temps n’est pas multipliable contrairement à notre amour. Alors quelques fois il faut partager ces moments de qualité…

Et finalement, c’est une bonne chose, car c’est cela aussi qui nourrit la cohésion familiale !

Le Karaté chaussettes

Est-ce que tu connais le karaté chaussettes ?

une maman et son enfant joue au karaté chaussettes pour s'arracher les chaussettes sans perdre les siennes

Le but est de se vautrer sur un lit, un tapis ou le sol et de voler les chaussettes de l’autre… Sans perdre les siennes ! Fou rire garanti !

Et double bénéfice : Cela permet de décharger de manière positive des tensions, un besoin d’activité physique et un besoin de contact !

Échanges autour du repas

Classique, mais efficace : le moment de partage autour du repas, d’échange autour de sa journée, abordée ce qui se cache peut-être dans son placard aux émotions (épisode 22).

Si, comme moi, ton enfant est muet et ne parle pas de sa journée, utilise le mimétisme. Montre l’exemple à ton enfant en lui partageant ta journée.

Tu verras, avec le temps, cela deviendra une habitude et naturel pour lui.

Prendre du temps pour soi ensemble

Pour clôturer cet épisode, ma dernière astuce prend un peu le contre-pied.

Je t’ai expliqué que du temps de qualité avec ton enfant est un moment partagé avec lui, en lui portant de l’attention…

Ce que je te propose comme dernière technique pour passer du temps de qualité te permettra en plus à toi de te recharger. De remplir ton propre réservoir.

Il s’agit de partager avec ton enfant une activité commune, mais chacun pour soi.

Je m’explique. Cela peut être de prendre un moment de lecture. Toi avec ton livre et ton enfant le sien. Mais ensemble collé serré. Un moment partagé.

Cela peut être un moment de coloriage, assis l’un à côté de l’autre, à colorier ensemble. Le même dessin ou non ! Personnellement, j’ai un cahier de coloriage type mandala avec des citations inspirantes, et mes enfants se mettent à côté de moi en utilisant mes « beaux » crayons comme ils disent. C’est 10 minutes de calme et de ressourcement pour nous tous.

Cela peut aussi être de réaliser un puzzle ensemble. Même si cela est possible avec des enfants plus âgés. Notre challenge familial actuel est un puzzle de 500 pièces.

Quelle que soit l’activité : quilling, tricot, couture, peinture, mots croisés ça marche aussi.

Si tu veux découvrir le quilling, je te conseille de visiter le site de La Chromie Zinzoline !

L’idée est de partager un moment ensemble pour vivre un temps de qualité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
%d blogueurs aiment cette page :