décembre 18

Mon enfant coupe la parole, comment faire ?

Temps de lecture : 3 minutes

Mon enfant coupe la parole, comment faire ?

Le contexte : Mon Enfant coupe la parole à tout bout de champ !

La question que j’ai reçue concerne les situations où ton enfant a tellement envie de parler qu’il coupe la parole.

“Comment faire quand mon enfant est un moulin à paroles et qu’il coupe sans arrêt la parole : aux adultes, à son frère… C’est épuisant. Et pourtant j’ai conscience qu’il a des choses à dire et que son besoin de s’exprimer doit être entendu. Mais là, je n’en peux plus, et ça me fait littéralement sortir de mes gonds”.

La première chose : Je te comprends !

Nous sommes également en plein dedans avec Crapopoulos qui parle de mieux en mieux et donc souhaite s’exprimer lui aussi !

Cette période où ton enfant parle à bâtons rompus et te partage quelque chose à grand renfort de “et, et,… et puis encore”…

Tout cela quel que soit le niveau de l’information : quelque chose d’utile, d’intéressant ou bien de complètement anecdotique !

Mais alors, que faut-il faire lorsque ton enfant coupe la parole ? Comment lui apprendre de ne pas interrompre les autres ?

Comment faire pour que mon enfant ne coupe pas la parole : Ma proposition

Pour cela, j’ai trouvé un moyen très pratique avec mes enfants pour qu’ils puissent se sentir écoutés, sans pour autant couper la parole à tout bout de champ.

Car pour moi la politesse et le respect passent aussi par savoir écouter l’autre, respecter son temps de parole.

Mais il faut avouer que pour un enfant, cela peut être compliqué de savoir prendre la parole au moment opportun. Alors l’envie est grande de s’exprimer quoiqu’il en coûte… En prenant la parole sans se soucier qu’on la coupe à quelqu’un d’autre !

Mon astuce consiste à proposer à ton enfant de signaler son besoin de prendre la parole d’une autre façon : Par le contact !

Mon enfant coupe la parole ? Remplace la parole par le contact.

Quand ton enfant prend la parole en te coupant la parole ou celle de quelqu’un, propose-lui de signaler son envie de parler en posant la main sur toi.

Comment faire pour qu'un enfant ne coupe pas la parole ? Main d'un enfant sur le bras d'un adulte

Ce simple contact est le signal de son besoin de parler, de partager quelque chose.

Ton enfant n’aura pas le sentiment de ne pas pouvoir s’exprimer, il se sentira entendu, alors qu’il n’a pas encore partagé ce qu’il souhaite !

En faisant cela, par ce simple geste, tu lui apprends également à respecter la parole de l’autre.

De la même façon que des élèves lèvent la main en classe pour demander à prendre la parole, le contact physique est un moyen silencieux d’attirer l’attention de son besoin de s’exprimer.

La prochaine fois que ton enfant te coupera la parole, propose-lui à la place de poser sa main sur la tienne, sur ton avant-bras ou ta cuisse.

Ainsi, d’une manière silencieuse, tu entends son besoin et pourras lui donner la parole au moment opportun.

Tu peux lui faire un signe de tête, lui tenir la main en retour pour lui montrer que tu as compris son message.

Bien sûr, au début cela lui sera difficile et il peut continuer à couper la parole. Mais en lui rappelant que tu comprends qu’il souhaite également parler, lui demander de respecter celui qui est en train de le faire et de demander son tour en te le signalant en posant sa main sur toi, tu l’aides à apprendre cette politesse et ses valeurs qui te tiennent à cœur.

Comme toute expérience, c’est avec le temps et la répétition que cette nouvelle habitude sera prise.

Mon expérience lorsque mon enfant coupe la parole

Pour te partager mon expérience, Crapopoulos est en pleine acquisition du langage depuis 5 mois environ, juste avant ses 3 ans. Il explose littéralement. Mais du coup, il a énormément à nous partager. Et trouver un espace pour parler avec un frère et une sœur de 8 et 6 ans, autant te dire qu’il faut qu’il s’impose par la voix pour se faire entendre !

C’est donc un festival de paroles coupées à la maison !

Mais de la même manière que j’ai appris cette habitude à mes aînés, je le lui explique également.

Et il a très vite compris. Il a quasiment aussitôt pris l’habitude de poser sa main sur mon bras… Bon, il parle directement, mais je le lui réexplique qu’il faut patienter que son frère ait terminé de parler de sa journée pour pouvoir faire de même.

Les enfants sachant que nous respectons la parole de chacun et que surtout nous respectons notre promesse de la donner ensuite, il leur est finalement facile de patienter.

Et je vois que cette habitude est ancrée, car mes grands le lui rappellent également :

“Crapopoulos, je termine, pose ta main sur la mienne et quand j’ai fini tu pourras me dire ce que tu souhaites”.

Il arrive encore très régulièrement que Chocapic, 8 ans, me pose la main sur l’épaule ou le bras avant de prendre la parole. Il n’a plus besoin que je le guide pour savoir quand la prendre, il le sait maintenant. Mais je pense qu’il apprécie que j’ai connaissance de son désir de parler, si jamais quelqu’un reprenait la parole sans qu’il ait pu s’exprimer. Cela lui permet de s’assurer de mon soutien pour pouvoir se faire entendre, au besoin.

Tu le vois, une fois de plus, le fait de cultiver la confiance avec ton enfant, te le considérer comme ton égal ou l’égal de ses frères et soeurs est la clé.

Le reste, c’est de donner un moyen d’expression silencieux. Et pour cela, rien ne vaut le contact physique !

Si tu désires toi aussi me poser ta question, pour que j’y réponde lors d’un prochain épisode « Café Papote », tu peux te rendre sur ce lien afin de m’y laisser ta question de manière anonyme !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
%d blogueurs aiment cette page :