novembre 13

Conserver la magie de Noël sans faire croire au père Noël

Temps de lecture : 16 minutes

Comment conserver la Magie de Noël sans faire croire au Père Noël

📑 Sommaire

Comment conserver la Magie de Noël tout en prenant le parti de ne pas faire croire au Père Noël ?

C’est article fait suite au précédent où je te partageais mes éléments de réflexion et mes 5 raisons qui m’ont conduit à ne pas faire croire au Père Noël à mes enfants

Et pourtant, malgré le fait qu’ils connaissent la vérité, le mois de Décembre est toujours plein de magie chez moi et surtout dans les yeux de mes enfants !

Alors aujourd’hui je vais faire un bref retour sur ce que je t’ai partagé dans ce premier volet concernant Noël : Comment je te propose d’aborder la question de l’existence ou non du Père Noël avec ton enfant, comment réagir face à ceux qui ne partagent pas cette vision…

Et je te parlerai des ingrédients qui, selon moi, composent la Magie de Noël…

Tu verras que finalement, les enfants ne croyant pas au Père Noël ne ratent pas grand-chose

Peut-être est-ce même finalement tout le contraire !

Rappel de mon approche concernant la croyance du Père Noël

Comme je te l’ai partagé dans le précédent article, l’alternative que je te propose peut finalement se résumer en 2 niveaux :

  • Décrire factuellement ce qu’est le Père Noël
  • Laisser l’imagination prendre le relais si ton enfant le souhaite et donc le laisser croire.

Niveau 1 : Description et Imagination

Lorsque ton enfant est petit, tu peux lui présenter le Père Noël pour ce qu’il est : À savoir le personnage d’un livre, d’une histoire, d’un conte.

De la même façon que tu ne juges probablement pas nécessaire de préciser à ton enfant que ses héros sont fictifs (Pat Patrouille, Tchoupi, ect), tu peux simplement raconter ou lire l’histoire du Père Noël et de la nuit de Noël, sans avoir besoin de préciser quoi que ce soit.

En décrivant simplement les faits, c’est ainsi que tu permets à l’imagination de ton enfant de prendre le relais !

À la différence de faire croire qui consiste à rendre vivant un personnage d’un conte et de créer un faisceau de preuves, tu peux laisser ton enfant imaginer la suite.

illustration présentant les 2 choix des parents face au Père Noël : faire croire ou laisser croire

Niveau 2 : Laisser croire si c’est son choix

Si ton enfant entre dans ce monde, tu peux le laisser simplement vivre SON imagination, sans en rajouter, sans insister dessus.

Le maître mot selon moi est ici la description.

Je me souviens que mes enfants ont tous eu un passage où ils pensaient voir eux aussi le traineau du Père Noël dans le ciel… Exactement comme ils l’avaient vu dans leur album illustré…

petite fille lisant le livre de l'histoire de NoEl où l'on voit le père noel et son traineau dans le ciel

Tu peux alors accompagner ton enfant en le laissant croire :

« Ah bon, tu as vu le traineau dans le ciel ? »

« Ce serait chouette si notre voiture pouvait elle aussi voler dans le ciel ? »

Je laissais mes enfants imaginer. Tout en leur montrant et en les incluant dans les préparatifs :

  • Quel cadeau ils voulaient de la part de leur Papy et Mamie.
  • Quel cadeau nous choisissons pour leur cousine,
  • Etc.

Pas besoin d’insister sur le fait qu’il n’existe pas. Les choses sont finalement très naturelles ainsi.

La différence en apparence minime est donc en réalité essentielle : Laisser croire si ton enfant en ressent le besoin au lieu de faire croire.

Pour te partager mon vécu, sur mes 2 enfants (car Crapopoulos est encore trop jeune. Il a 3 ans et ce sera le 1er Noël où il va réaliser et se souvenir de ce qu’il se passe à Noël), Chocapic n’a pas manifesté l’envie de croire. À la différence de Choupinette qui depuis ses 5 ans manifeste l’envie de croire au Père Noël (elle en a 6 au moment de la publication de l’article).

C’est son choix et nous le respectons naturellement. Ce qui ne nous empêche pas de l’inclure dans les préparatifs, emballer les cadeaux des grands-parents, oncle et tantes avec elle. Et cela lui convient complètement.

Et si je change d’avis et que mon enfant croit déjà au Père Noël, comment faire ?

J’ai également reçu des questions me demandant comment faire quand, après avoir fait croire à son enfant au Père Noël, tu changes finalement d’avis et souhaite lui dire la vérité…

Dans ce cas de figure, je voudrais déjà te rassurer : Il n’est jamais trop tard !

Au contraire, tu seras même pour ton enfant un exemple que l’on peut être imparfait, faire des choix et finalement se rendre compte que cela ne nous convient pas et chercher à corriger, réparer, s’excuser. C’est donc une formidable occasion !

Cela étant dit, comment faire concrètement. Car dans ces moments-là on se sent vraiment vulnérable, avec peut-être un mélange de honte et de culpabilité…

La première chose selon moi serait de demander à ton enfant ce qu’il pense du Père Noël.

Pour jauger son niveau de compréhension, et de la « profondeur » de sa croyance, en quelque sorte.

Ce ne sera pas la même chose entre un enfant de 3 ans qui a oublié ce qui s’est passé l’année dernière (la mémoire a 2 ans est très fugace), ou bien un enfant de 5-6 ans, qui a parfaitement assimilé la notion de Père Noël et son lien avec les cadeaux.

Alors au détour d’une discussion, tu peux lui demander ce qu’il pense du Père Noël :

« C’est bientôt Noël. Tu veux que l’on relise l’histoire du Père Noël ? Tu sais ce qu’il se passe la nuit du 24 décembre ? »

À partir de là, il y a 2 options.

Soit ton enfant croit fermement au Père Noël et il te parlera de sa distribution de cadeaux, soit c’est un peu flou pour lui et retient seulement qu’il a des cadeaux. Pour le vérifier, tu peux alors lui demander qu’il lui offre les cadeaux…

Il croit au Père Noël

Si ton enfant croit fermement au Père Noël, c’est le grand moment de vulnérabilité que tu redoutes probablement…

Je te propose alors de le ramener en douceur à la vérité.

Ramener vers la vérité

Si ton enfant t’explique que le Père Noël apporte les cadeaux, tu peux lui expliquer qu’effectivement il existe un magnifique conte où le Père Noël distribue des cadeaux à tous les enfants de la Terre. Qu’il s’agit d’une si jolie histoire que souvent nous aimons croire qu’elle est vraie.

Alors on joue au Père Noël entre nous, en offrant des cadeaux à tous ceux que l’on aime.

Exemple d’imperfection : S’excuser et réparer

Le moment charnière va être quand ton enfant va mettre les éléments les uns en face des autres et percuter de ce que cela implique.

C’est là que tu peux lui expliquer la vérité et ton changement d’avis :

Tu aimes beaucoup ce conte et comme tout le monde, tu as voulu être le Père Noël de ton enfant. Mais que tu réalises aujourd’hui (si c’est le cas !!) que tu ne souhaites pas faire croire à quelque chose qui n’est pas réel.

Tu peux t’excuser si tu en ressens le besoin et si ton enfant en ressent le besoin (s’il exprime qu’il se sent blessé ou trahi dans sa confiance, qu’il a de la peine) en lui expliquant que la confiance est primordiale entre vous 2 et que tu n’avais alors pas réalisé que cela pouvait l’impacter…

Montrer à ton enfant que l’on peut faire des choix différents, après avoir pris connaissance de nouveaux éléments est OK. Que l’on peut changer d’avis, s’excuser ou réparer s’il y a besoin.

Il ne sait plus ou ne sait pas qui offre les cadeaux à Noël

L’autre cas de figure est celui où ton enfant a vaguement retenu que le Père Noël apportait des cadeaux. Tu peux alors plus facilement reprendre la partie descriptive, le présenter comme le personnage d’un joli conte.

Et doucement, le ramener à la réalité : A Noël, nous aimons offrir et recevoir des cadeaux, et jouer à être le Père Noël des autres :

Qu’est-ce qui te ferait plaisir de recevoir de la part de Papa et Maman ?

Que pourrais-tu offrir à Mamie pour Noël ? Des cookies que tu cuisines ? Un dessin ?

Tu peux alors facilement revenir à la description et au laisser croire si ton enfant en ressent le besoin…

Comment expliquer ton choix de ne pas faire croire au Père Noël dans une société qui le fait ?

Maintenant que ce rappel est fait, comment faire face à une société où tout est fait pour croire au Père Noël ? Comment faire face aux remarques et peurs de tes proches ?

Comment expliquer à ton enfant les faux Pères Noël que l’on voit partout

Quand tu entres dans une démarche de vérité avec ton enfant, difficile d’éviter la question concernant la preuve de l’existence du Père Noël quand dans toutes les galeries marchandes, les publicités, les écoles, des personnes viennent déguisées en Père Noël pour participer à cet « esprit » de Noël !

foule de pères Noël

Et bien finalement, c’est beaucoup plus simple que tu peux le penser !

La seule chose à faire est encore et toujours : La description !

Le Père Noël que vous voyez à l’école, au spectacle de la commune, dans la galerie marchande, chez Papy et mamie : Est une personne déguisée en Père Noël pour faire comme dans le livre.

Tout le monde aime le conte du Père Noël et aime rêver à ce côté magique. Et donc pour lui donner vie, pour en profiter, certaines personnes aiment se déguiser et faire comme si elles étaient le Père Noël.

Certains enfants croient que c’est le vrai Père Noël et chacun est libre de penser ou croire ce que l’on veut. Alors, si c’est leur choix laissons-les y croire.

Tu peux y croire si tu le désires.

Tu le vois, c’est finalement beaucoup plus simple que ce que nous redoutons…

Petit aparté concernant mon expérience et le retour de mes enfants

En préparant cet épisode et le précédent, j’ai voulu savoir ce que pensent mes enfants de notre approche de vérité. Savoir s’ils estiment que je les ai privés de quelque chose en leur ayant toujours présenté les choses ainsi.

Chocapic, qui n’a jamais expressément voulu croire au Père Noël, m’a dit un grand NON. Qu’au contraire, il en est content, car je ne lui ai rien caché, pas menti. Il en est heureux et m’a même remercié.

J’ai posé la même question à Choupinette, qui elle manifeste encore aujourd’hui clairement l’envie d’y croire comme je te le disais. Et sa réponse a été la même : Elle aime connaître la vérité, que je ne lui mente pas. Et est heureuse de croire si elle le désire. Elle ne nous reproche pas de lui dire que les cadeaux viennent de telle personne ou telle autre. Que le Père Noël croisé est un homme déguisé. Finalement, je me rends compte qu’elle distingue la fête de Noël, les cadeaux que l’on s’offre, de la légende du Père Noël.

illustration de la différence de perception entre adulte et enfant concernant la magie de noel et le père noel : les 2 sont dissociés pour l'enfant

Dans son cœur, elle y croit. Dans les faits, elle sait qui offre quoi.

Ils ne se sentent pas lésés, et adorent Noël et l’ambiance que nous créons autour.

Jouer au Père Noël

Comme ton enfant n’a pas besoin d’être protégé de la “vérité”, il peut lui aussi, comme les adultes, jouer au Père Noël.

Que ce soit en faisant des cadeaux aux autres membres de la famille, ou bien en se déguisant, en portant un bonnet de Noël pour participer le jour J à la distribution des cadeaux !

Dans les fratries, ou avec les cousins cousines, cela peut prendre la forme de la mise en place d’un “secret Santa” :

Chaque membre de la famille qui se réunit pour Noël tire au sort le nom d’une personne de la famille et lui fait un petit cadeau :

Pour ton enfant cela peut être un dessin, une carte réalisée lui-même, un porte-clés ou autre cadeau comme ceux que ton enfant offre pour la fête des Pères, Mères, grand-mère, etc. Cela peut être issu d’une activité manuelle faite en famille, un gâteau fait maison. Il y a 1000 possibilités sans avoir besoin d’acheter.

Tu le vois, un enfant qui n’a pas besoin de croire au Père Noël peut finalement être beaucoup plus impliqué dans la fête de Noël

La peur de tes proches

La difficulté qui peut se présenter à toi, si tu fais le choix de ne pas faire croire au Père Noël à ton enfant, c’est la crainte de tes proches que ton enfant ne lèse un autre en lui révélant la vérité.

Que le secret partagé avec lui soit une brèche qui menace le rêve et la magie des autres enfants dont les parents auraient fait un choix différent…

Peur que ton enfant le dise à ses amis qui y croient

En réalité, ceux qui éventent le secret sont ceux qui découvrent le pot aux roses

La première crainte en tant que parent qui fait un choix différent de la société concernant le Père Noël est la crainte que notre enfant n’évente le secret.

Le fait est que pour ton enfant, il n’y a aucun secret à éventer ! Pour la simple et bonne raison qu’il n’y a aucun scoop à partager avec ses amis. Rien qui puisse lui donner le sentiment d’être intéressant.

Tu sais que la Terre est ronde. Et pourtant tu ne le cries pas sur tous les toits autour de toi ? Car à tes yeux, cette information n’est pas du tout un scoop. Cette information dont tu disposes est d’une banalité sans nom.

Par contre, si tu as cru pendant 3-4 ans que la Terre est plate et que tu découvres l’information qu’elle est ronde. Là, il est fort à parier que tu auras envie de la partager autour de toi, car tu imagineras alors que les autres ont la même ignorance de ce fait…

différence entre un scoop et une information banal : pas besoin d'en parler

Ce que je veux dire par là, c’est que finalement les enfants qui se vantent de connaître la vérité concernant le Père Noël et en parlent autour d’eux sont très souvent des enfants qui ont cru eux-mêmes au Père Noël.

Encore une fois, c’est une histoire de pouvoir et de domination.

La connaissance est un grand pouvoir. Alors démontrer que l’on détient une connaissance est la démonstration d’un pouvoir. Un pouvoir sur les autres, ignorants.

Les enfants ayant cru au Père Noël peuvent alors vouloir marquer la différence, se démarquer de la “naïveté” (j’utilise ce mot dans le sens premier, non péjoratif : C’est à dire ceux qui ne savent pas), l’ignorance de leurs camarades.

Lorsqu’un enfant apprend la vérité concernant le Père Noël, il peut se sentir trahi, se sentir bête d’avoir cru. Voir que l’on n’est pas le seul dans ce cas en informant à son tour un autre enfant est alors rassurant, réconfortant : il n’est pas seul à avoir cru. Et il se sent alors également en situation dominante : celui qui est dans la confidence, qui sait. Il se sent “grand”.

Un enfant qui a grandi en sachant la vérité ne ressent absolument pas ce besoin.

Comme toi vis-à-vis que la Terre est ronde. Tu n’as pas besoin de te sentir rassuré.e d’avoir été la ou le seul à croire que la Terre est plate vu que tu as toujours su qu’elle est ronde !

Cette crainte que ton enfant ne divulgue le secret à d’autres ainsi n’a pas lieu d’être, tu le comprends…

La seule possibilité, c’est que ton enfant en parle normalement, sans chercher à trahir un secret, dans une discussion tout à fait banale. Et là encore, je t’explique comment j’ai fait…

Que dire à ton enfant pour protéger le choix des autres

Que dire donc à ton enfant pour que l’information concernant la réalité du Père Noël ne fuite pas dans son discours malgré lui…

Dès le début, j’ai expliqué à mes enfants que le Père Noël était un joli conte. Mais que certaines personnes aimaient vraiment beaucoup cette histoire au point de faire croire en sa réalité. Et que donc probablement leurs camarades de classe, leurs cousins / cousines croyaient en l’existence du Père Noël.

Le respect étant une valeur centrale que je cherche à leur faire passer, ça a juste été pour eux un exemple de plus du respect des autres : de leurs différences et de leurs croyances.

Ils croient au Père Noël donc on ne relève pas et n’insiste pas.

On imagine souvent en tant que parents que nos enfants vont en parler, qu’ils vont le dire à tout le monde… Finalement, les occasions sont rares.

Avant 2-3 ans, les enfants sont jeunes, alors même si cela leur échappe, cela passe facilement inaperçu, car l’enfant en face est soit aussi jeune et ne relèvera pas. Soit plus âgé, mais mettra cela sur le compte de la jeunesse de l’enfant qui le lui dit : Il n’apportera pas beaucoup de crédit aux propos d’un enfant de 2-3 ans qui est plus proches du bébé pour lui que d’un homologue !

À partir de 3-4 ans, ton enfant commencera à être en mesure de comprendre que c’est un sujet à ne pas relever et pourra comprendre de respecter le choix de croire de l’enfant en face de lui.

Écrire une lettre au Père Noël avec le reste de la classe, voir le Père Noël passé à l’école, ne pose pas de problème aux enfants connaissant la vérité. C’est un jeu d’imagination pour eux.

De la même façon que ton enfant t’apporte un café ou un repas fait avec sa cuisine en bois et sa dinette, il ne t’apporte pas ton assiette en te précisant que c’est fictif et pour de faux. Lui il joue à faire semblant et cela devient réel pour lui.

C’est exactement la même chose avec le Père Noël !

Si tu as peur que ton enfant joue au Père Noël le soir du réveillon devant ses cousins et cousines qui croient au Père Noël, tu peux lui expliquer de la même façon de respecter le choix de croire de la famille. Et s’il ne peut s’en empêcher le jour J, il est très facile d’expliquer aux enfants qui croient que ton enfant joue simplement au Père Noël. Un secret n’est dit que si on souhaite le dire finalement… 

C’est tout compte fait assez facile de faire face à une société qui fait tout pour faire croire au Père Noël. La description et le respect permettent de passer facilement ce que l’on peut prendre pour des difficultés.

Peur que ton enfant vive moins la magie de Noël

Le dernier point, et qui est finalement le cœur du sujet d’aujourd’hui, c’est la crainte des autres que notre enfant vive moins la Magie de Noël.

La peur que la vérité retire des paillettes dans les yeux de ton enfant…

Mais :

Et si les paillettes étaient finalement celles qui nous avaient aveuglés en tant qu’enfant le temps où nous avions cru au Père Noël ?

Et si la sensation de perte de magie était liée à la déception de connaître la vérité après y avoir cru ?

Ce que je veux dire par là, c’est que peut être la sensation d’être trahie, d’avoir été naïf ou naïve génère une forme de douleur, de tristesse, de peine.

Nous confondons alors la perte de la Magie de Noël avec cette tristesse et cette peine.

D’où notre crainte de priver les enfants de la Magie de Noël.

Mais finalement, je pense que ne pas croire au Père Noël n’engendre pas moins de magie pour les enfants.

Pour les enfants qui ne croient plus, oui, peut- être. Car ils y ont cru.

Mais un enfant qui n’y a jamais cru n’a rien à perdre en termes de magie. Il ne connaîtra pas à cette occasion une potentielle blessure, trahison, tristesse, peine.

C’est ce que j’essaie de te présenter  à travers ma vision des choses.

logo où l'on change de paire de lunettes pour changer de regard sur la situation

Ma proposition de changement de regard, c’est de considérer que si la connaissance de la vérité a toujours été présente, il n’y a aucune raison de sentir une quelconque perte de Magie à cause de la tristesse et la douleur de la réalité…

Et au contraire, même, je souhaiterais ajouter.

Car un enfant qui grandit en connaissant la vérité à propos du Père Noël a la possibilité de vivre 100% de l’expérience de Noël : Du côté de celui qui le vit… Mais également du côté de celui qui le prépare !

la magie de noel se complète comme des pièces de puzzle. Pas de perte de magie pour les enfants ne croyant pas au Père Noël

La magie de Noël : comment la conserver sans faire croire au Père Noël ?

Car finalement, la question centrale c’est :

Qu’est-ce que pour toi la Magie de Noël ?

À partir de là, tu pourras alors voir si ton enfant manque ou non quelque chose de crucial à tes yeux à travers Noël.

Personnellement, je considère que la Magie de Noël est composée d’expériences à vivre.

Je les ai divisés en 2 catégories : 

  • Les expériences que tous les enfants peuvent vivre autour de Noël, qu’ils croient ou non au Père Noël.
  • Et celles qui sont différentes que ton enfant croie ou pas au Père Noël.

Ce que la magie de Noël est pour tous

À mes yeux, Noël est avant tout tout un tas d’expériences à vivre en famille :

Le calendrier de l’Avent et décompter les jours

Le fameux calendrier de l’avent et décompter les jours !

Et il n’y en a pas que pour les enfants ! De plus en plus de marques proposent des calendriers de l’Avent pour les adultes aussi ! Que ce soit des coffrets de thé, de bière, de moments en couple (je te recommande vivement celui de Couple de Coeur pour retrouver ta ou ton conjoint.e par des petites attentions du quotidien)

installation de mon calendrier de l'avent : 24 chaussettes remplis de chocolat et calendrier des histoires de Balthazar
Chaque jour mes enfants ont 1 chocolat et une histoire du Calendrier de Balthazar

Un véritable RDV familial chaque jour pour ouvrir sa case ! C’est cette excitation et impatience qui participe selon moi à la Magie de Noël…

Que ton enfant croie ou non au Père Noël, l’excitation du décompte du jour J est réelle pour tout le monde, petits et grands ! C’est une expérience dissociée de l’existence du Père Noël !

Les décorations de Noël et l’ambiance

2ème point important selon moi dans la Magie de Noël, c’est l’ambiance visuelle, olfactive et auditive de Noël.

Cela passe par l’ambiance créée par toutes les décorations que tu mets dans la maison, sur tes fenêtres, peut-être même sur ton balcon ou dans ton jardin…

Comme je te le partageais, pour moi la Magie de Noël est une somme d’expériences. Les décorations sont la clé de voûte de la magie en créant un monde plus joli, plus doux, plus chaleureux, le temps de quelques semaines dans l’année.

Et cette ambiance, que tu croies ou non au Père Noël, tu la ressens forcément tout autour de toi… Il n’y a qu’à voir, les villes ont déjà commencé à installer les décorations sur les luminaires !

Le sapin illuminé

S’il y a bien une pièce maîtresse de l’ambiance de Noël, c’est le sapin !

Même si tu ne mets pas de décorations aux fenêtres, il est fort à parier que tu as un sapin de Noël, quelle que soit sa forme : une plante décorée, un vrai sapin, un sapin en palette, minimaliste…

Le sapin est l’emblème même de Noël ! C’est à son pied que les cadeaux sont déposés : que ce soit par le Père Noël ou par les parents !!

La magie de Noël c’est donc le fait de se rassembler autour de ce symbole pour partager l’ouverture des cadeaux ! Ce n’est pas uniquement lié au Père Noël !

Les chants de Noël

Un autre ingrédient de la magie de Noël selon moi est l’ambiance musicale du mois de Décembre !

C’est à cette époque que beaucoup de chanteurs sortent des reprises des classiques de Noël ! C’est souvent le retour en force de Mariah Carey et autre Michael Bublé avec leurs reprises de Noël. Si tu le souhaites, je te partage ma playliste personnelle des musiques de Noël. J’ai une préférence particulière pour les reprises de LEJ !

La Magie de Noël chez moi c’est donc de mettre de la musique d’ambiance de Noël : pendant que l’on décore la maison, que l’on emballe les cadeaux, que l’on cuisine les sablés de Noël.

La musique est un ingrédient essentiel à ma Magie de Noël !

Et que l’on croie ou non au Père Noël, on peut en profiter et en abuser !!

Les téléfilms, dessins animés de Noël emmitouflés sous un plaid avec un chocolat chaud

Dans le même registre des expériences de Noël qui composent selon moi la Magie de Noël, c’est le plaisir des soirées ou après-midi cocooning, blotti en famille sous un plaid, à la lueur du sapin qui clignote, un téléfilm ou dessin animé de Noël, avec un chocolat chaud entre les mains….

3 enfants assis sur la canapé devant un film de Noël, le sapin illuminé

Cliché, mais tellement agréable. J’aime partager ce moment avec mes enfants. C’est un des ingrédients de la Magie de Noël.

Je ne dois d’ailleurs pas être la seule vu la quantité de téléfilms et de dessins animés de Noël qui sont produits chaque année !

Je compte te partager sur Instagram courant décembre (et en avant-première aux personnes inscrites à mon mail du samedi matin “la Minute des mamans parfaitement imparfaites”) ma sélection de films et dessins animés de Noël.

Encore un plaisir de plus, qui participe selon moi à la Magie de Noël, dont tout le monde peut profiter, que l’on croit ou pas au Père Noël.

Les pâtisseries de Noël

Que serait Noël sans sa cuisine : les sablés à la cannelle, les truffes au chocolat, la bûche de Noël, les mendiants (ces plaques de chocolat fondu avec l’inclusion d’amande, et autres fruits secs), les pâtes de fruits ?

Une occasion de plus de se retrouver en famille, de mettre la main à la pâte tous ensemble pour cuisiner des douceurs de Noël…

Cela aussi, ça fait partie selon moi de la magie de Noël !

Même avec un très jeune enfant, les mendiants sont très faciles à faire, et peu salissants ! Et au pire, il suffit de se lécher les doigts pleins de chocolats !

Dans la même veine, les emporte-pièces pour créer les sablés de Noël sont une activité facile à mettre en place. Alors oui, il ne faut pas s’attendre à ce que les biscuits soient aussi beaux que ceux des photos d’Instagram (personnellement, j’ai jeté l’éponge concernant le glaçage. Mais ils sont tout aussi bons et les enfants fiers de leur réalisation !)…

atelier pâtisserie de Noël réalisation de sablés avec des emportes pièces

Cela revient à une activité pâte à modeler… Mais comestible à la fin !

Concernant les truffes (qui ont ma préférence d’un point de vue gourmandise), là j’avoue, cela demande une plus grosse dose de lâcher-prise !

Les marchés de Noël et leurs petits chalets

La magie de Noël c’est également de saisir l’occasion d’une sortie en famille pour se balader dans un marché de Noël.

C’est alors une expérience faite d’explosion sensorielle : Les lumières de Noël, la musique, l’odeur du vin chaud. Même les petits chalets ainsi installés nous plongent dans l’ambiance de Noël.

photo d'un marché de noël avec les chalets et le sapin décoré

J’essaie autant que possible d’y aller le week-end de l’ouverture. Car là où je vis, il y a régulièrement des animations. Une année, il y avait notamment eu un superbe spectacle : Une parade d’ours géants. De quoi en prendre plein les yeux, petits et grands !

Ralentir et vivre ensemble

Finalement, le point commun de beaucoup d’ingrédients de la Magie de Noël selon moi c’est de ralentir un peu le rythme, de prendre du temps ensemble, en famille, et de partager des moments.

Le fameux Hygge danois dont je t’ai parlé dans l’épisode 23 pour passer du temps de qualité avec ton enfant.

Prendre le temps de faire de la pâtisserie ensemble, de partager un plaid sur le canapé pour regarder un film ou un dessin animé, de déambuler dans le marché de Noël.

C’est de prendre le temps de faire tout cela. Pour passer un moment ensemble. Prendre le temps de vivre ensemble…

La Magie de Noël, c’est de trouver et prendre du temps ensemble… Et encore une fois, c’est accessible à tous, que l’on décide de croire ou non au Père Noël.

Les maisons illuminées ou la ville

Si tu es réticent.e à l’idée de sortir au froid et peut-être sous la pluie pour faire le marché de Noël, tu peux tout à fait le substituer en prenant le parti d’une balade en voiture, à la nuit tombée pour profiter des illuminations de la ville ou des maisons décorées près de chez toi.

Nous avons probablement toutes et tous des voisins proches, qui, à l’occasion de Noël décorent leurs maisons de plein de lumière, et quelques fois les, les journaux ou sites locaux s’en font l’écho !

Encore une fois, cela aussi participe selon moi à vivre la Magie de Noël…

maison illuminée, décorée pur Noël

Se retrouver pour faire la fête

J’ai gardé le meilleur pour la fin…

Je pense que la puissance de la Magie de Noël réside dans le fait, que cet évènement, une fois dans l’année, nous donne l’occasion de nous réunir tous ensemble.

C’est l’occasion de voir ou revoir ceux que l’on voit moins souvent.

Pour ma part, c’est notamment à cette occasion que j’ai le plaisir de revoir tous mes cousins, cousines, oncles et tantes. C’est un RDV annuel que j’attends avec impatience.

Car chacun étant pris dans son propre quotidien, il nous est plus difficile de nous réunir. il faut alors voir les disponibilités de chacun. Noël, c’est un RDV tacite. Pas besoin de le planifier à l’avance pour trouver une date. Elle est fixe chaque année dans ma famille paternelle : Le 25 midi. Quelques fois, certains d’entre nous ne peuvent venir que pour le dessert, ou bien le soir. Mais c’est notre RDV…

La Magie de Noël c’est cela pour moi : voir ceux qui me sont chers. Que je vois régulièrement ou pas. Mais qui comptent dans mon cœur. Je sais que c’est un moment de plaisir pour se retrouver tous ensemble…

Et ce n’est pas le Père Noël qui amène cette magie 🙂

Voilà ce que signifie la Magie de Noël pour moi… Que l’on peut partager tous ensemble, quelque soit le choix que nous avons fait pour nos enfants de croire ou non au Père Noël.

Ce que la magie de Noël est pour ceux qui connaissent la vérité à propos du Père Noël

Mais à cela s’ajoutent encore d’autres plaisirs selon moi. 

la magie de noel se complète comme des pièces de puzzle. Pas de perte de magie pour les enfants ne croyant pas au Père Noël
Je remets une 2ème fois cette image car elle résume parfaitement cet article !

Qui n’est alors possible que si l’on fait partie de la confidence autour du Père Noël…

Comme je l’ai abordé dans l’épisode 24 du podcast “les 5 raisons de ne pas faire croire au Père Noël”, l’expérience supplémentaire que tu permets alors à ton enfant, c’est de lui offrir une occasion supplémentaire de ressentir le plaisir d’offrir un cadeau.

Le plaisir d’offrir : choisir un cadeau et mettre de l’intention

Peut-être fais-tu parti.e de celles et ceux qui aiment offrir. La satisfaction que l’on ressent lorsque l’on trouve le cadeau dont on sait qui fera plaisir à l’autre. La joie de voir la surprise et la joie dans son regard lorsqu’il découvre ce que l’on a préparé pour lui…

Offrir un cadeau procure de la joie.

Et bien, ne pas faire croire au Père Noël permet à ton enfant de ressentir une fois de plus dans l’année cette expérience.

Tu la connais cette joie dans les yeux de ton enfant quand il t’offre le cadeau qu’il a préparé pour la fête des Mères ou la fête des Pères.

une petite fille fière et heureuse d'offrir son cadeau de la fête des mères

Des fois, l’impatience et la joie sont tellement fortes qu’il ne peut d’ailleurs s’empêcher de te l’offrir en avance ou de te le montrer, tellement il est fier et heureux.

Et bien, connaître la vérité concernant le Père Noël lui permet de pouvoir saisir cette occasion supplémentaire de joie et bonheur d’offrir.

Et qu’est-ce que la Magie de Noël si ce n’est pas ce bonheur et joie intense de faire plaisir à ceux que l’on aime ?

À mon sens, les enfants à qui l’on ne fait pas croire au Père Noël ont donc cette part supplémentaire de la Magie de Noël !

Emballer les cadeaux et les décorer

Ils ont également une autre occasion de vivre un peu plus de la Magie de Noël : Ils peuvent participer au choix des cadeaux, à l’emballage des cadeaux et peut-être même à la décoration et personnalisation des étiquettes des cadeaux !

Les enfants aiment se sentir impliqués, écoutés. Les faire participer au choix des cadeaux est une occasion de plus pour eux de se sentir “grands”, de ceux qui comptent.

Jouer au Père Noël

Ça peut être leur demander leur avis quant à la couleur du pull pour papa, du choix du thème du puzzle pour leur cousine…

enfants découpant des étiquettes pour leurs cadeaux fait maison

Cela peut aussi de les impliquer dans la confection de cadeaux faits maison : un sachet de sablés de Noël pour les oncles et tantes, créer une carte de vœux pour leurs arrières grands-parents.

Ils peuvent ainsi, eux aussi, se glisser dans le rôle du Père Noël.

Personnaliser les étiquettes

Comme ton enfant sait qui offre les cadeaux à Noël, il peut participer à l’emballage. Tu peux même en faire une activité en famille en personnalisant les étiquettes que tu accroches sur chaque cadeau pour savoir à qui ils sont destinés.

Cela peut être de la peinture à la main avec les plus petits. En grandissant, tu peux faire un atelier de tampons, ou de coloriage découpage. Coller des gommettes, paillettes…

exemples d'étiquettes cadeau à créer avec les enfants, inspirés de Pinterest

Pour cela, internet regorge d’idées !

Mais ce n’est possible que si ton enfant sait que les cadeaux ne sont pas apportés par le Père Noël.

Sans quoi, tu es contraint.e de le « préserver » de cela.

Emballer les cadeaux tous ensemble

Plus besoin d’attendre que tout le monde soit couché pour te mettre à la corvée de l’emballage des cadeaux ! Cela peut devenir une activité en famille, avec une playliste de Noël en fond sonore, et pourquoi pas quelques gâteaux de Noël pour rassasier les petits lutins!

Tu peux impliquer ton enfant dans le choix du papier cadeau, ou du tissu choisit si tu optes pour une solution plus zéro déchet

sapin de Noël avec les cadeaux emballés dans de jolis tissus

Tu le vois, c’est une expérience de plus que ton enfant peut vivre, s’il a connaissance de la vérité concernant le Père Noël. Et donc une part supplémentaire de Magie de Noël à vivre !

Conclusion concernant la peur de priver de la Magie de Noël sans croire au Père Noël

La Magie de Noël, ce sont des expériences de vie, ressenties par nos 5 sens.

La Magie de Noël est complètement dissociable et dissociée du Père Noël.

Ce n’est pas une question de croyance.

La crainte de la perte d’une partie de la Magie de Noël est liée, selon moi à la peine et à la tristesse lorsque nous avons découvert nous même la vérité.

Mais si ton enfant connaît la vérité, il n’y a pas de peine associée. Et donc pas de sensation de perte d’une partie de la Magie de Noël.

C’est même finalement le contraire je trouve :

Un enfant qui connaît la vérité à propos du Père Noël peut vivre plus d’expériences. Il peut toutes les vivre, là où celui à qui l’on fait croire se trouve amputé d’une partie des plaisirs de Noël qui font sa magie…

Un enfant à qui l’on ne fait pas croire au Père Noël n’a finalement pas moins de Magie de Noël ! Potentiellement, il en a même plus selon ma vision des choses…

J’espère que mes réflexions et mon partage d’expérience nourrissent ta propre réflexion.

Mon but n’est pas de convaincre qui que ce soit. J’aime présenter les choses sous un autre angle, afin de pouvoir faire un choix éclairé et conscient. Et non pas par reproduction automatique de ce que nous avons vécu et voyons autour de nous…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
%d blogueurs aiment cette page :