janvier 22

Mon enfant me manque de respect : Comment faire ?

Temps de lecture : 11 minutes

Mon enfant me manque de respect : Comment faire ?

Tu as le sentiment que ton enfant te manque de respect ?

Il ou elle lève les yeux au ciel lorsque tu lui parles ? Te parle mal ? Le ton employé est clairement inapproprié ?

Comment faire pour « apprendre » le respect à ton enfant ? (je ne suis clairement pas fan du mot « apprendre » le respect mais je n’ai pas trouvé d’expression plus parlante lors de l’écriture de l’article 😅)

C’est ce que je te propose de voir aujourd’hui !

Qu’est-ce que le respect ?

Selon le dictionnaire Le Robert, le respect est un sentiment de considération en raison de la valeur qu’on reconnaît à une personne.

Concrètement, tu as le sentiment que ton enfant te manque de respect quand son comportement avec toi te laisse entendre qu’il ne te reconnaît pas de valeur, d’estime.

Cela peut être par son comportement : Ton enfant qui hausse les yeux aux ciels quand tu lui parles et tente de lui faire passer un message.

Ou bien dans ces propos : l’utilisation de gros mots, d’injures, des expressions comme “tu me saoules”, “fiche-moi la paix”, etc.

Ce qui te heurte quand ton enfant te manque de respect

Finalement, ce qui nous heurte, en tant que parent lorsque notre enfant se comporte ou nous répond ainsi, c’est que cela vient nous blesser. Nous ressentons de fortes émotions désagréables, car notre besoin d’être respecté est bafoué, nos valeurs de respect, bienveillance sont piétinées.

Bref, notre enfant a dépassé nos limites.

Tu me vois venir avec mes gros sabots ?

Tout cela est encore une fois en lien direct avec les émotions.

Tu te souviens de l’épisode 1 du podcast “Comment utiliser les émotions pour comprendre le comportement de ton enfant” où je te présentais l’iceberg du comportement de ton enfant ?

Et bien c’est encore et toujours ça !

iceberg représentant le comportement visible et les émotions et besoins dans la partie invisible de l'iceberg

Le comportement c’est ta réaction au manque de respect de ton enfant. Ce qu’il se cache derrière, ce sont tes émotions : de la colère, de la tristesse, de la déception peut-être. Et ce qu’il y a à la base, ce sont tes besoins, tes valeurs heurtées :

Respect, Amour, Considération, Bienveillance de la part de ton enfant.

Ton enfant, en agissant ainsi, en te manquant de respect, a franchi tes limites.

trio de tes limites : émotions, valeur et besoins. Ce qui est dépassé quand on te manque de respect

Confusion entre Politesse et Respect

Il se peut aussi que tu confondes un manque de respect de ton enfant avec un manque de politesse.

Pour le coup, je fais vraiment ce distinguo dans cet épisode, car la  Politesse et le Respect sont 2 notions distinctes selon moi.

Contrairement au Respect, qui est lié à la valeur perçue de la personne, la Politesse est finalement une construction sociale :

Ce sont des règles, un code à respecter pour être admis dans le cercle, pour obtenir la validation d’une bonne éducation, l’assimilation des données du manuel des bonnes conduites.

Donc si ton enfant n’est pas poli, cela ne signifie pas pour autant qu’il manque de respect à une personne. Les 2 ne sont pas systématiquement liés. C’est possible mais ce n’est pas automatique !

Cela peut venir d’un apprentissage en cours de ce fameux manuel de bonne conduite. Et ne donne aucune information quant à la valeur que ton enfant perçoit de la personne devant lui. Il peut la respecter et pour autant refuser de lui dire bonjour par politesse…

Si tu veux aller plus loin, j’en ai également parlé dans un de mes articles concernant le consentement.

Maintenant que ce distinguo est fait, venons-en aux faits : quelles sont les causes du manque de respect de ton enfant ?

Comprendre les causes te permettra de pouvoir agir dessus et donc entrevoir la solution pour “apprendre” le respect à ton enfant (même si je mets de grosses réserves sur cette expression)

Pourquoi un enfant manque de respect : Les causes

Avec mes enfants, j’ai constaté 2 raisons pour lesquelles ils semblaient me manquer de respect.

Et je dis bien “semblaient”, car tu le verras, finalement, c’est aussi une question de distorsions cognitives (les fameuses dont je t’ai parlé dans l’épisode 4 du podcast “les 2 raisons pour lesquelles toi et ton enfant vous ne vous comprenez pas”.)

1ère cause de manque de Respect : La méconnaissance

Selon moi, la première raison est une question de méconnaissance de la portée des mots, des expressions que ton enfant s’approprie et répète.

L’exemple qui me vient en tête c’est ma fille, sur le chemin de l’école en plein hiver. Mon mari l’accompagne et dit machinalement, face au froid saisissant “on se gèle”…

Sur quoi, ma fille complète la phrase, d’une manière bien sonore devant les autres parents et ses camarades “les roubignoles”.

Gros moment de malaise et de gêne.

Mais finalement, elle n’a fait que répéter ce qu’elle a entendu dire. Et notamment par nous, dans un cadre familial…

On ne l’avait pas vu venir celle-là et pourtant elle était prévisible en y réfléchissant.

Petit aparté :

Tu vas me dire :

Mais Maude, c’est plutôt de la politesse non ?

Et effectivement, ce cas de figure est selon moi entre la politesse et le respect.

Politesse, car “roubignolle” est clairement un mot familier que la convention sociale bannit.

Mais respect, car il désigne une partie du corps humain et que c’est un terme dévalorisant pour toute personne à pénis !

Un manque de politesse n’est pas systématiquement un manque de respect. Mais dans mon exemple, effectivement, le manque de respect de ma fille envers la physionomie masculine peut aussi être un manque de politesse.

Ce petit point sur l’exemple fait, revenons-en au sujet :

En discutant avec elle, nous nous sommes aperçus qu’elle ne savait pas ce que cela signifiait, et donc ne pouvait pas savoir que cela était inapproprié et irrespectueux.

Elle ne mesurait absolument pas la portée de ces propos. Sa volonté n’était donc pas consciemment d’être irrespectueuse. Elle a juste répété une expression entendue, mais non comprise dans sa signification.

Il se peut donc que ton enfant te semble manquer de respect parce qu’il réutilise des mots, expressions entendues, où il a bien assimilé le contexte pour le dire, mais n’a pas connaissance de leur signification précise.

2ème cause de manque de Respect : Le mimétisme

Le 2ème cas de figure selon moi où ton enfant peut te sembler manquer de respect, c’est finalement lorsqu’il reproduit un comportement, des mots, un ton qu’il a vécu, entendu.

Tu le sais, je le répète souvent : les enfants n’écoutent pas ce qu’on leur dit, ils apprennent en nous voyant faire.

C’est valable pour les choses positives, les comportements et apprentissages que l’on souhaite encourager.

Mais c’est également valable pour tous les comportements et apprentissages dont tu aimerais bien te passer !

Passons à des exemples concrets :

Ton enfant te manque de respect, car te parle mal

L’exemple qui me vient en tête et que j’ai connu avec Chocapic c’est cette petite phrase :

“C’est pas tes oignons, laisse-moi tranquille”.

Le tout, tu imagines bien, avec le ton approprié.

Autant te dire que mon sang n’a fait qu’un tour.

Je lui ai répondu que je refusais que l’on me parle ainsi : que ce soit lui, ou quelqu’un d’autre. Que c’était irrespectueux et que je n’acceptais pas que l’on me parle ainsi.

S’il veut que je laisse tranquille et gérer son conflit en cours avec sa soeur, il peut me le formuler autrement.

Et là, il m’a donné une grande leçon. Qui je t’avoue, sur le coup a piqué sévère !

Il m’a répondu que je lui répondais la même chose quand je n’étais pas d’accord avec son père et que le ton montait entre nous. Que moi aussi je lui parlais ainsi.

Chocapic 1 – Maman 0
  • Est-ce que mon exemple te parle ?
  • Est-ce que tu as en tête une situation similaire où tu as pu reprocher un manque de respect à ton enfant, alors que toi-même fais exactement la même chose ?

Si tu te mets 2 secondes dans les bottes de ton enfant (le fameux changement de regard), ça ressemble très fortement à un “2 poids, 2 mesures”, ce qui heurte très probablement la valeur et le besoin de justice et d’équité de ton enfant.

Et je le comprends parfaitement, étant moi-même très sensible à la notion de justice !

Alors, comment faire ?

Et bien, c’est simplement admettre la remise en question.

Admettre devant ton enfant qu’effectivement tu as pu, sans t’en rendre compte toi aussi, lui manquer de respect par le passé.

C’est la fameuse étape de reconnaître que tu es parfaitement imparfaite, la démonstration pour ton enfant que les erreurs sont possibles et sources d’amélioration ! (ce dont je te parle dans l’épisode 3 concernant les 3 idées reçues concernant la Parentalité Bienveillante )

S’excuser devant ton enfant n’est pas une démonstration de faiblesse. C’est même tout le contraire !

En plus de cela,tu lui apprends à faire de même !

Le mimétisme peut être la cause de son manque de respect, mais peut aussi en être la solution !

mime : source et solution du manque de respect

Si je reprends l’exemple avec mon fils, j’ai donc ouvert le dialogue avec lui, de comment il souhaiterait que je lui réponde dans ce cas de figure.

Tu le vois, je ne pars pas de SON manque de respect envers moi, mais du MIEN, envers lui.

Je reprends en exemple la situation qu’il a vécue et prise en modèle.

Dans mon cas, c’est ma réponse quand il me demande ce qu’il se passe quand il y a de la tension entre son père et moi, où je lui ai répondu quelque chose qui se rapproche de “c’est pas tes affaires, c’est pas tes oignons “ (oui, il faut croire que je ne suis plus bienveillante dans mes propos quand je suis sous le coup de mes émotions ! Car moi aussi je suis parfaitement imparfaite !)

Nous avons donc cherché une formulation qui lui convienne et qui me convienne s’il l’utilise aussi vers moi.

Nous sommes arrivés à la conclusion qu’un “C’est entre ma soeur et moi” ou “c’est entre ton père et moi” exprime clairement notre besoin que l’autre ne s’en mêle pas, tout en restant respectueux. Cette formulation permet d’exprimer un besoin d’une manière non agressive pour celui qui la reçoit.

Ma proposition, après la remise en question, est donc de discuter avec ton enfant pour chercher une formulation acceptable du besoin. Et cela, en partant, si possible, de la situation où ton enfant a vécu ce manque de respect. 

comment apprendre le respect à ton enfant

Ton enfant te manque de respect, car ne t’écoute pas quand tu lui parles

Autre cas de figure de manque de respect envers nous, les parents :

Quand il n’écoute pas nos explications (pour ne pas dire sermon ou leçon de morale), ou pire, lorsqu’il lève les yeux au ciel.

Là encore, le mimétisme !

Si ton enfant ne t’écoute pas lorsque tu lui parles, pose-toi ces quelques questions :

  • T’arrive-t-il de l’écouter d’une demi-oreille lorsqu’il te partage quelque chose ? (et là, grosse, grosse compassion si toi aussi tu es dans la période des “et, et, et puis, et là (…) sans fin)
  • T’arrive-t-il d’avoir des réflexes (donc parfaitement incontrôlés et parfois même inconscients) qui traduisent ta lassitude, exaspération, fatigue ? Comme, par exemple, lorsque tu souffles, fais une moue, lève les yeux au ciel… bref cet ensemble de signes qui traduisent le “et c’est reparti…”

Personnellement, oui cela m’arrive (même fréquemment). Et si tu es honnête avec toi, tu sais que cela t’arrive également…

L’indifférence de ton enfant peut donc être du mimétisme (après tout, lui aussi en a sans doute marre de nous entendre répéter les mêmes choses). Et cela peut aussi être en lien avec le fait que nous cherchons à donner des explications, des leçons de morale lorsque notre enfant n’est pas du tout réceptif !

Comme je te l’explique dans la Boussole des émotions, notre réflexe de vouloir expliquer ou rappeler une règle pendant une “crise” ou juste après n’est pas du tout efficace. C’est même contre-productif, car ton enfant n’est physiologiquement pas disponible pour la recevoir. C’est bien après (parfois quelques heures, jours après !) que ton enfant sera ouvert et prêt à réellement entendre.

canard où l'eau glisse sur ses plumes sans le mouiller. Analogie avec tes explications que tu tentes de donner à ton enfant pendant une tempête émotionnelle

Donc, le fait que ton enfant ne t’écoute pas n’est pas un manque de respect. C’est souvent lié au fait qu’il n’est pas disposé, physiologiquement parlant, à écouter en surtout entendre ! 

Ma proposition, c’est alors plutôt de lui donner de l’autonomie : celle de pouvoir choisir quand il sera disposé à en discuter avec toi. Afin que vous puissiez tous les 2 grandir et avancer, que la situation ne soit pas une boucle sans fin.

Il m’arrive souvent, lorsque la situation explose avec un de mes enfants, de leur donner cette liberté. Quelques fois, la journée passe sans que nous revenions dessus. Je me permets alors de reproposer ma porte ouverte pour en parler, au moment du coucher, si tout le monde est calme. Je rappelle mon besoin : d’en reparler. Et je donne le choix à mon enfant de revenir quand il le souhaite. Très souvent, ce rappel suffit à déclencher l’envie de parler de mon enfant…

Ton enfant te manque de respect, car son ton est irrespectueux et provocant

Autre manque de respect très classique : Au-delà des mots choisis, c’est le ton qui est blessant et insultant.

Là encore, je t’invite à une petite remise en question :

T’arrive-t-il de parler à ton enfant avec un ton non approprié ?

Ce que je te propose, c’est de parler à ton enfant de ton besoin : 

“Je refuse que tu me parles sur ce ton.”

Et pose-lui la question qui pique :

“Est-ce que tu as le sentiment que je t’ai déjà parlé ainsi ?”

Je dis “question qui pique”, car il y a la probabilité qu’il ou elle te réponde par l’affirmative !

Si c’est le cas, tu peux reprendre le processus : Excuse et recherche d’une formulation acceptable pour lui et toi.

Si ce n’est pas le cas, qu’il te répond non, tu peux lui demander si quelqu’un lui a déjà parlé ainsi. Cela lui permettra peut-être d’évacuer une situation émotionnellement négative. De déposer une situation, un souvenir qui lui pèse. C’est cela aussi l’accueil des émotions.

enfant soulagé de déposer son bagage émotionnel quand une personne lui a manqué de respect

Tu pourras alors lui proposer d’en parler, pour l’accompagner à savoir comment réagir si quelqu’un se conduit ainsi avec lui. Tu pourras lui apprendre à exprimer son besoin : son refus qu’on lui parle d’une manière irrespectueuse, et proposition d’alternative acceptable.

Bref, dans tous les cas, c’est gagnant, car ton enfant apprend !

Conclusion : Le Respect est une relation bilatérale

S’il y a une chose à retenir de tout cela, c’est sans doute la prise de conscience que finalement le respect est une valeur bilatérale.

Il ne s’exige pas. Il s’obtient en le donnant.

le respect ne s'exige pas il s'obtient en le donnant

Le respect n’est pas dû. C’est quelque chose qui concerne les 2 parties d’une relation.

Comment “apprendre” le respect à ton enfant : Ma proposition

Les étapes

Comme je te l’ai partagé dans mes exemples et mon vécu, je distingue 3 étapes pour “apprendre” le respect à ton enfant :

rappel des 3 étapes pour apprendre le respect à ton enfant
  1. Accepter la remise en question
  2. Chercher la situation vécue par ton enfant : lui poser la question “as tu déjà vécu cela ? Me suis-je déjà comportée ainsi avec toi ? T’ai-je déjà parlé ainsi ? Ou ailleurs : famille, école, etc. Pour remonter la chaîne, comprendre l’origine.
  3. Chercher la manière acceptable de formuler le besoin en partant de la situation vécue par ton enfant : Le compromis acceptable pour les 2 parties.

Distorsions et bénéfice du doute

Tu le comprends sans doute, mais ce qu’il se cache en filigrane de ces 3 étapes, c’est d’accepter le bénéfice du doute à ton enfant sur sa potentielle intention de manque de respect. Encore une fois, je le répète, ne sous-estime pas la puissance des distorsions cognitives qui te laissent penser que ton enfant te cherche sciemment, qu’il te provoque, cherche à te blesser… Si cela peut être le cas, creuse, va plus loin que son comportement. Rappelle-toi de chercher le besoin caché derrière. 

Si tu veux aller plus loin sur le sujet, tu peux continuer ta lecture avec l’article où je détaille le concept.

Le triangle du Respect

Pour terminer, j’aimerais te parler du concept du Triangle du Respect qui illustre, selon moi, parfaitement l’idée que le Respect est une valeur bilatérale et ne s’obtient qu’en le donnant.

triangle du respect indiquant ce qui compose chaque sommet

C’est un concept tiré du livre de Florence Renaux “Grosses colères et petits drames : sortir des conflits grâce à l’autorité bienveillante”.

Selon elle, le respect est le point de rencontre entre 3 piliers :

  • Le respect de soi-même.
  • Le respect que j’ai pour l’autre.
  • Le respect que l’autre a pour moi.

Florence Renaux va donc au-delà de ma vision bilatérale du respect. Elle ajoute la notion fondamentale que le respect commence également par soi-même !

Et oui, tout comme je te répète que la Bienveillance que tu désires pour ton enfant commence par toi, ici tu vois que le Respect que tu demandes à ton enfant commence également par toi (pour se prolonger ensuite par le respect envers ton enfant)

Les points à passer en revue pour chaque sommet du triangle du Respect

Ma proposition c’est donc que pour chaque pilier tu passes en revue les signaux d’alerte :

  • Les limites
  • Les émotions
  • Les besoins
  • Les valeurs

Je te propose de regarder un peu plus en détail chacun des piliers.

Pilier N°1 : Le Respect de soi “Je me respecte”

Tu l’as compris, le respect de ton enfant est conditionné par le Respect que tu te portes envers toi-même.

Cela signifie savoir écouter tes propres émotions, et besoins.

Mais également fixer tes propres limites.

Écouter tes émotions et besoins

Tu le sais, je t’en parle beaucoup et notamment à travers mon guide gratuit la Boussole des émotions.

Mon but est de t’apprendre à savoir accompagner les émotions de ton enfant. Mais finalement en apprenant à savoir le faire avec les tiennes !

Tu le sais, je suis une militante convaincue que le changement passe par toi. C’est pourquoi toute mon approche à travers le site et le podcast (et bientôt la formation!) utilise ta Parentalité pour t’amener à travailler sur toi, à ton développement personnel. Afin que cela se traduise, se répercute positivement chez ton enfant, dans votre relation.

Là encore, c’est la même chose.

Écoute tes émotions, tes besoins.

Se respecter, cela signifie écouter ses signaux internes.

Si tu te forces pour faire quelque chose avec ou pour ton enfant, le risque est grand d’un futur conflit parce que ta fatigue sera peut-être alors plus intense. Ou peut-être même, cela nourrira un sentiment d’ingratitude de ton enfant face à tes efforts ? Tu t’en souviens, c’est un point que j’ai développé dans l’épisode 7 du podcast.

Fixer tes limites

Finalement, te respecter toi, c’est savoir dire NON.

Car dire “OUI” pour faire plaisir alors que cela te coute est la garantie de le faire “payer” inconsciemment à l’autre, et dans ce cas, à ton enfant.

C’est avoir des limites claires.

Pose-toi ces questions :

  • As-tu envie de faire cela ?
  • Est-ce que tu as l’énergie pour cela ?
  • Est-ce qu’une solution compromis ne pourrait pas être trouvée qui puisse satisfaire tes besoins et ceux de ton enfant ?

En te posant ces questions, tu fais le point sur tes limites. Qui te permettront de te respecter TOI. Tes besoins, tes valeurs, tes émotions.

Le double bénéfice de se respecter soi

Se respecter soi avant tout a un double bénéfice :

Au revoir à la culpabilité

D’une part, cela est un premier pas pour dire adieu à ton sentiment de culpabilité.

Car en t’écoutant, tu es alignée entre ce que tu souhaites et la réalité : tes réactions, ton comportement avec ton enfant. Et donc, aucune raison de culpabiliser !

femme alignée dans la posture de l'arbre

C’est quelque chose que j’ai détaillé dans l’épisode 10 du podcast concernant la culpabilité maternelle. Si tu désires creuser la question, je te propose de l’écouter ou lire l’article associé.

Boost de confiance en soi

Le 2ème effet Kisscool de te respecter toi-même, c’est que c’est un boost de confiance en soi.

Te respecter nourrit l’estime que tu as de toi-même.

Comme je l’ai détaillé dans l’épisode 5, l’Estime de soi est composée de 3 niveaux :

  • L’image de soi, 
  • L’amour de soi
  • La confiance en soi

Te respecter nourrit chacun de ces aspects.

Donc à la clé, tu nourris l’estime que tu as de toi-même… Une excellente raison (s’il en fallait une) pour te respecter toi-même !

Pilier N° 2 : Le Respect envers l’autre, ton enfant “Je te respecte”

Le second pilier du triangle du Respect concerne le fait de respecter toi, ton enfant.

C’est lui donner le respect que tu attends de sa part.

Réponse au mimétisme

Si tu m’as suivi jusqu’ici tu comprends facilement qu’il s’agit finalement de la suite logique du mimétisme.

Si tu désires que ton enfant te respecte, accepte les douloureuses remises en question et donne à ton enfant le respect que tu attends de lui.

Respecter ton enfant c’est accepter QUI il est

Respecter ton enfant, cela revient finalement à respecter les 4 signaux d’alerte que nous avons vus :

  • Quelles sont les limites de ton enfant
  • Quelles sont ses émotions, valeurs, besoins ?

En te posant ces questions, tu acceptes ton enfant tel qu’il est. Et non pas tel que tu aimerais qu’il soit. C’est-à-dire que tu sors des projections (désir de réussite là où l’on a échoué, lui donner ce que toi tu aurais aimé connaitre ou avoir enfant, etc.)

Et tu lui permets par la même occasion d’apprendre à se connaitre. C’est cela aussi accompagner son enfant selon moi.

Finalement, le Respect, c’est une éducation Bienveillante où il n’y a pas de punition (que ce soit des punitions blessantes, humiliantes, physiquement ou pour l’Ego), mais plutôt des conséquences qui impliquent la prise de responsabilité de ton enfant.

Et lorsque je parle de “responsabilités”, je l’entends autant positivement que négativement.

Pour être claire, c’est accepter que ton enfant grandisse pour certaines choses (responsabilité positive). Mais aussi que ton enfant endosse les conséquences de ses actes en optant pour la réparation (là, c’est le côté “négatif” de la responsabilité).

Si le sujet t’intéresse, j’en parle beaucoup plus en détail dans l’épisode 8 (décidément, cet article est à la croisée de beaucoup d’autres !)

Triple bénéfice de respecter ton enfant

Respecter ton enfant présente un triple bénéfice !

Boost de confiance en lui

Comme je te l’ai expliqué, le respect est en lien direct avec l’Estime de soi.

Respecter ton enfant, lui permettre de se faire respecter pour qui il est, est un donc un puissant boost de confiance en lui.

Renforce la confiance dans votre relation

L’autre avantage, c’est qu’en donnant du respect à ton enfant, cela nourrira automatiquement votre relation. Ton enfant te considérera alors comme un adulte de confiance, avec qui il se sent en pleine sécurité émotionnelle.

C’est donc un ingrédient essentiel pour nourrir le cercle vertueux de votre relation. Sa confiance en toi en sera renforcée.

Et puis, tu le sais, le respect appelle le respect. C’est un miroir.

le respect est un miroir : tu obtiens de ton enfant ce que tu lui donnes
Apprentissage de compétences relationnelles

Jamais 2 sans 3 : L’avantage supplémentaire que je vois au fait de respecter ton enfant, c’est que tu lui apprends, toujours par mimétisme, à développer ses compétences relationnelles. Cela lui servira d’exemple de savoir comment se comporter avec les autres : aujourd’hui avec sa famille, ses amis. Mais également demain, lorsqu’il sera adulte avec ses collègues, partenaires de vie… Un merveilleux cadeau pour lui et pour la société de demain !

Pilier N°3 : Le Respect de l’autre, de mon enfant, envers moi “Tu me respectes”

J’arrive enfin au dernier pilier.

La conséquence directe de tout ce que nous avons vu : Obtenir en retour le respect de ton enfant.

Si c’est le point crucial de cet épisode, pour le coup, je ne vais pas avoir besoin de beaucoup m’étendre.

L’épisode touche à sa fin, car ce pilier est simplement la conséquence logique de tout ce que nous avons vu en amont.

le respect de ton enfant est une conséquence pas un dû

Et tu le sais. Je le répète beaucoup sur le podcast. Je crois sincèrement que tu ne peux pas agir sur l’autre. Mais simplement sur toi-même pour voir le changement chez l’autre.

Ce sera d’ailleurs le fil rouge de l’accompagnement en ligne que je prépare pour dans quelques semaines…

Il n’y a donc rien à faire pour que ton enfant te respecte, si ce n’est te respecter toi et le respecter lui. Son respect n’en sera que le miroir…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Bonjour,
    Votre article est très intéressant, votre ligne graphique réussie et vos illustrations parlantes.
    En revanche, ce qui m’a le moins plu, c’est le message de bienvenue « Si tu es nouvelle ici… », qui est systématiquement au féminin, même si l’on revient sur la page.
    Je me suis senti blessé en tant que père, comme si la bienveillance envers nos enfants n’était accessible qu’aux mères…
    Je suis étonné de ce parti pris.

    Belle journée,

    1. Bonjour Jack et merci de ton commentaire… Je suis navrée que tu te sentes exclu par le simple fait d’écrire au féminin. Si tu le désires, je t’invite à écouter l’épisode 61 du podcast qui sortira samedi… J’y explique justement mon point de vue car tu n’es pas le seul à me faire cette remarque. J’espère que cela répondra à ton interrogation 🙂 Belle journée également ! Maude

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
%d blogueurs aiment cette page :