Aujourd’hui, 1er juillet est une journée un peu particulière chez nous… C’est l’anniversaire de mon fils aîné, mon « Chocapic »…

En 2013, il est venu au monde et a complètement chamboulé nos vies. Je sais, dis comme cela c’est bateau… Et pourtant en 2013 j’étais si loin de m’imaginer à quelle point ma vie allait changer, prendre un tournant, demi-tour droite! (ou gauche, au choix!) Toujours est il que j’ai pris un virage à 180°, que je n’aurai jamais pu imaginer…

La maternité m’a transformé. J’ai écrit un article à ce sujet au tout début de la création de ce blog: Ma révolution intérieure

Aujourd’hui encore je ressens cette (r)évolution. Je ne cesse de grandir, de muer, en même temps que mes enfants et les stades par lesquels nous passons ensemble. Je grandis et change avec eux. Une mue perpétuelle…

Son anniversaire, Mon anniversaire

Le 1er juillet n’est pas seulement la date de son anniversaire.

C’est ma date d’anniversaire, ma date de naissance en tant que MAMAN.

On ne né pas maman, on le devient. Ce sont nos enfants (de sang, de coeur…) qui font de nous des mamans.

Et à la naissance de chacun de mes enfants je suis devenue un peu plus maman:

  • A la naissance de Chocapic, cela a été ma première naissance, la découverte d’une panoplie d’émotions et de ressenti insoupçonnés…
  • A la naissance de Choupinette, cela a été une confirmation de ce ressenti, de ce bouleversement interne… Probablement l’effet de l’amour maternel!
  • A la naissance de Cacahuète, cela a été l’évidence même. L’impression que tout mon corps et mon cœur sont fait pour eux et créé par eux. Plus de lutte entre l’image que la société me demande d’être et ce que ma nature profonde me criait. Une naissance dans le chemin de la compréhension et écoute (enfin!) de mon corps…

La Matrescence

Alexandra Sacks, psychiatre américaine spécialisée dans l’accompagnement des femmes enceintes et des jeunes mères, a pour la première fois posé un mot sur ce chamboulement que grand nombre d’entre nous ressent à la naissance de leur(s) enfant(s). La MA-TRE-SCENCE. Ce mot créé et puisé dans l’anthropologie est une contraction de « maternité » et « adolescence ».

Clémentine Sarlat a d’ailleurs créé un podcast à ce nom que je vous invite à écouter : La Matresence

L’adolescence, vous vous souvenez? Ce moment de la vie où tout change, on ne maîtrise rien, on ne comprend pas ce qui se passe. Ce n’est pas ce que nous imaginions… Notre corps change. Notre tête aussi. On ressent tout un tas d’émotions très vives, très puissantes. On se sent parfois complètement incomprises….

Transposez ces souvenirs avec vos débuts dans votre vie de maman. Vous attendiez vous à ressentir cette multitudes, cette palette d’émotions? Des joyeuses à celles qui font les larmes couler sans raison et sans fin? A cette puissance? A ce que l’on avait imaginé, projeté, prévu… et puis que rien ne se passe comme imaginé, fantasmé?

On rêvait de ce petit bébé, symbole de cet amour de notre compagnon/compagne. Nous nous imaginions débordante d’amour, comblée, radieuse. Heureuse.

Et puis la réalité. La fatigue, le manque de sommeil, les inquiétudes. Les questionnements (allaitement, biberon? portage, poussette? 38° doliprane ou non? médecin ou non? Il pleure sans arrêt, dois-je le consoler ou le laisser pleurer? Et j’en passe…. 1000 questions à la minute, sans certitude, conviction que l’on choisi la bonne option…)

Mais c’est NOR-MAL. C’est ainsi que cela se passe pour tout le monde! Ressentir un amour à déplacer les montagnes pour cet enfant et la minute suivante rêver de s’exiler sur une île loin, très très loin, seule. Se demander quelle mère nous sommes pour ressentir cela? Culpabiliser.

STOP!

Toute cette palette d’émotions, de paradoxe, tout cela est ok! Acceptons d’être qui nous sommes. C’est ça être MAMAN. C’est ressentir tout cela, en même temps, tout le temps, puissance 1000.

On grandit en tant que maman en même temps qu’eux grandissent dans leurs habits! Nous les avons fait naître et ils nous ont fait naître….

Alors une petite chose : pensez à vous aussi le jour où vous souhaitez un « Joyeux anniversaire » à votre (vos) enfant(s). Pensez à vous, et souhaitez vous un joyeux anniversaire car il y a X années, vous naissiez en tant que maman !

Joyeux anniversaire à vous, à vos enfants!

Joyeux anniversaire mon Chocapic, tu m’as fait naître ce lundi 1er juillet 2013 à 14h37. Je t’aime!

matrescence merecredi naissance maman  mère anniversaire

Mère…Credi!

%d blogueurs aiment cette page :